A Grenoble, les étudiants quittent le campus et laissent 1 million d'euros de dégâts derrière eux

Le hall du centre des langues vivantes. Photo prise ce matin. / © Damien Borelly - France 3 Alpes.
Le hall du centre des langues vivantes. Photo prise ce matin. / © Damien Borelly - France 3 Alpes.

L'occupation des locaux de la faculté de Grenoble s'est achevée ce jeudi 24 mai 2018 en fin de soirée mais les étudiants qui campaient depuis plusieurs semaines sur place ont laissé pour plusieurs centaines de milliers d'euros de dégâts derrière eux. 

Par Yann Gonon

Le conflit est terminé, les étudiants contestataires ont quitté le campus de Grenoble hier, jeudi 24 mai 2018, tard dans la soirée. Après plusieurs semaines d'occupation, ils ont laissé de très gros dégâts présentés à la presse ce vendredi matin par la présidence de l'université. La facture pourrait atteindre 1 million d'euros.

Des poubelles renversées, des tags partout, des bouteilles de bière qui jonchent le sol, du matériel volé ou dégradé, les dernières heures d'occupation des locaux du centre des langues vivantes ont visiblement donné lieu à des débordements hier soir.

© Aurélie Massait - France 3 Alpes.
© Aurélie Massait - France 3 Alpes.

Vers 10 heures ce vendredi matin, des enquêteurs était encore sur place pour effectuer les constats d'usage. Ils espèrent également relever des empreintes mais la tâche s'annonce difficile car les occupants des lieux étaient nombreux.

Selon la direction de l'université, les dégâts sont très importants et pourraient se chiffrer à plusieurs centaines de milliers d'euros. Au total, avec les travaux de réparation, la facture pourrait grimper à 1 million d'euro indique le service communication de l'université.

Dégradations université Grenoble

Ce qui devrait côuter le plus cher, c'est la réparation du toit végétalisé qui, selon l'université, aurait été saccagé. Il faudra aussi polir les murs en béton qui ont été tagués.

En plus des dégradations, du matétiel, notamment des écrans de télévision, aurait été volé. 

La décision de stopper la grève et d'évacuer les locaux toujours occupés avait été prise lors d'une assemblée générale ce mercredi. Hier, la présidence de l'université avait écrit aux étudiants pour leur demander de quitter les lieux avant 20 heures.

Finalement, les occupants ont organisé une dernière fête et ne sont partis qu'en fin de soirée. C'est aux alentours de minuit que la direction a pu constater l'étendue des dégâts.

© Aurélie Massait - France 3 Alpes.
© Aurélie Massait - France 3 Alpes.

Dégradations université
Intervenants : Joris Benelle, directeur général des services de l'Université Grenoble Alpes - Jean-Baptiste Bléthon, Responsable des services techniques de l'Université Grenoble Alpes, Hadj Meki, gardien à l'Université Grenoble Alpes. Reportage : Aurélie Massait - Christelle Nicolas.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Scandale des implants contraceptifs Essure : le combat ne fait que commencer

Les + Lus