Six nations féminin : un record d'affluence lors de la victoire des Bleues avec plus de 18 600 personnes à Grenoble

Un record d'affluence pour un match du Tournoi des six nations féminin a été battu, ce dimanche 23 mars, au Stade des Alpes de Grenoble lors de la victoire des Bleues face au pays de Galles (39-14). Au total : 18 604 spectateurs étaient présents.

Un nouveau record d'affluence pour un match du Tournoi des six nations féminin a été battu ce dimanche 23 mars à Grenoble, lors de la victoire de la France face au Pays de Galles (39-14) : 18 604 spectateurs étaient présents au Stade des Alpes.

"Le dernier record en date avait déjà été atteint en France au stade des Alpes avec 17 440 spectateurs pour la victoire des Bleues face aux Anglaises lors du Tournoi des six nations féminin 2018", lors du dernier Grand chelem des Françaises, a précisé la Fédération française de rugby (FFR) dans un communiqué.

Grâce à cette victoire, la quatrième en quatre rencontres de cette édition 2023 du Tournoi, les coéquipières d'Audrey Forlani se sont offertes le droit de disputer une "finale" face aux "Red Roses" anglaises, le 29 avril à Twickenham, qui pour l'occasion, accueillera une affluence record pour un match de rugby féminin, avec plus de 50 000 personnes attendues.

Un "engouement exceptionnel"

Avec deux matches à guichets fermés lors des deux dernières rencontres du XV de France féminin en France (10 044 spectateurs à Vannes pour le match contre l'Ecosse et 18 604 à Grenoble), "c'est une réelle ferveur qui se dégage derrière cette équipe", ajoute la FFR.

"Dans le sillage de ces chiffres et des audiences TV qui augmentent chaque année, ce sont également les licenciées qui s'engagent et se fidélisent à la pratique du rugby en France", ajoute le communiqué.

Pour Brigitte Jugla, vice-présidente de la FFR en charge du rugby féminin et de la féminisation du rugby, citée dans le communiqué, "les joueuses suscitent un engouement exceptionnel auprès des amateurs du rugby et même au-delà. Aujourd'hui, nous comptons plus de 30 000 pratiquantes en France, soit une évolution de +74 % depuis la Coupe du monde 2017".