Smartphones, tablettes et caméras-piétons, la police de Grenoble devient connectée

© France 3 Alpes / Jordan Guéant
© France 3 Alpes / Jordan Guéant

La modernisation des outils des policiers est un des axes de la nouvelle police de sécurité au quotidien, lancée par le Ministre de l'Intérieur. Quelque 115.000 tablettes numériques vont être fournies et 10.000 caméras piétons. A Grenoble, le dispositif a été présenté ce 14 février.

Par JG / CS

La police entre dans le 21e siècle et le fait savoir. Désormais, les agents sont connectés et dotés d'une panoplie high-tech, avec smartphones, tablettes et caméras embarquées sur les policiers. Les procès-verbaux deviennent électroniques et les rapports sont tapés en direct.

C'est le projet NEO dont bénéficie la police grenobloise, à défaut d'avoir obtenu l'expérimentation de la police de sécurité quotidien dans l'agglomération.


Le but : mettre plus d'agents sur le terrain et fluidifier les contrôles, pour augmenter ou allonger les patrouilles. En Isère, 300 tablettes seront fournies, faute d'avoir obtenu des effectifs supplémentaires.

"On comble un retard, mais on le fait vite", a déclaré Lionel Beffre, le préfet de l'Isère sur le plateau du journal télévisé de France 3 Alpes. 

Interview de Lionel Beffre, préfet de l'Isère, dans le JT de France 3 Alpes du 14 février

 

Sur le même sujet

L'interview d'Alain Carignon

Les + Lus