"Tuer" les "voyous" à Mayotte : Renaissance va porter plainte pour diffamation contre Eric Piolle et Guillaume Gontard

Plusieurs élus de gauche dont les écologistes Eric Piolle et Guillaume Gontard, respectivement maire de Grenoble et sénateur de l'Isère ont assimilé Salime Mdéré, l'élu mahorais qui a tenu des propos très polémiques, à un membre de LREM. Le parti présidentiel a annoncé qu'il allait porter plainte pour diffamation contre les deux élus isérois, notamment.

"Des élus peu scrupuleux associent Renaissance à des propos ignobles tenus par un élu mahorais qui n'a jamais été membre de notre parti", critique Stéphane Séjourné, le secrétaire général du parti Renaissance, dans un long tweet. Il poursuit en indiquant que le parti présidentiel portera plainte pour "diffamation" contre plusieurs élus, dont Éric Piolle, maire écologiste de Grenoble, et Guillaume Gontard, sénateur écologiste isérois.

Dans ce tweet, Stéphane Séjourné fait référence aux propos de Salime Mdéré, vice-président du Conseil départemental de Mayotte. Interviewé dans le journal télévisé de Mayotte La 1ère ce lundi 24 avril, l'élu mahorais évoque la situation tendue à Tsoundzou.

Cette ville à l'est de l'île est le théâtre de violents affrontements entre les forces de l'ordre et des bandes armées. Au sujet de ces dernières, Salime Mdéré affirme au cours de l'interview : "Ces délinquants, ces voyoux, ces terroristes, à un moment donné il faut peut-être en tuer. Je pèse mes mots. Il faut peut-être en tuer."

Peu après, de nombreuses personnalités politiques ont condamné ces propos, notamment sur Twitter. Éric Piolle et Guillaume Gontard en font partie. Dans leur déclaration, ils assimilent Salime Mdéré à un élu "LREM". Pourtant, lors de son élection au Conseil départemental de Mayotte en 2021, il s'était présenté sous l'étiquette "divers centre".

Les deux élus isérois ont reconnu leur erreur. Éric Piolle a rectifié sa publication dans un second tweet : "L'information relayée de l'appartenance de cet élu au parti Renaissance était erronée dans mon tweet de ce jour. J'ai donc corrigé ci dessous. Ses propos restent pour le moins intolérables."

Le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard a fait de même, en publiant un second tweet sans préciser l'étiquette politique de Salime Mdéré : "L’appel scandaleux au meurtre de cet élu, quelque soit son appartenance politique ne peut pas rester impuni."

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité