Urticaire : une journée pour s'informer et consulter au CHU Grenoble-Alpes

Le CHU Grenoble-Alpes est un centre européen de référence et d'excellence pour l'urticaire. / © F3 Alpes
Le CHU Grenoble-Alpes est un centre européen de référence et d'excellence pour l'urticaire. / © F3 Alpes

A l'occasion de la sixième journée mondiale de l'urticaire, le CHU Grenoble-Alpes propose aujourd'hui des conférences et des consultations. Sous ses formes les plus aigües, cette pathologie peut devenir invalidante.

Par Cédric Picaud

Une maladie qui démange et qui dérange. A l’occasion de la sixième journée mondiale de l’urticaire, le CHU Grenoble-Alpes se mobilise. Des conférences et des consultations sont organisées. L’établissement est classé centre européen de référence et d’excellence pour cette pathologie. Il mène des recherches cliniques sur des nouveaux traitements pour les cas les plus sévères.

Bénigne la plupart du temps, l’urticaire peut devenir invalidante sous sa forme chronique spontanée. Près de 1% de la population mondiale serait concernée par cette pathologie. Elle touche principalement des patients agés de 20 à 40 ans, plus particulièrement des femmes.

L’urticaire chronique spontanée peut évoluer pendant 6 semaines sans avoir de causes spécifiques. Ses conséquences, par contre, sont mieux connues.

Démangeaisons importantes, gonflement de la peau et des muqueuses et impact psychologique. Plus de 70% des malades d’UCS présentent des signes d’anxiété plus ou moins forts. Plus d’un tiers d’entre eux déclarent avoir des difficultés à accomplir leurs activités courantes.


 

Sur le même sujet

Les + Lus