VIDEO. De "Jour de Fête" à "RoboCop" : à Grenoble, des ciné-concerts pour redécouvrir dix films sous un nouvel angle

Recréer la bande originale d'un film, c'est le principe du festival de ciné-concert Le Tympan dans l'œil qui propose au public de redécouvrir des œuvres de tous les styles et toutes les époques. Sa 13e édition se déroule à Grenoble jusqu'au 9 décembre.

Des notes hypnotiques s'échappent des claviers du compositeur Sylvain Texier et de son complice Gérald Rogez. Baptisé Ô Lake, le duo originaire de Rennes a choisi de revisiter Gerry, un road-movie de 2002 signé Gus Van Sant, pour le festival Le Tympan dans l'œil qui se déroule pendant deux semaines à Grenoble.

Le film suit le parcours de deux hommes, nommés tous les deux Gerry, qui traversent le désert californien en voiture et finissent par s'y perdre, mettant leur amitié à l'épreuve. "Dès les premières notes, je mets de la tension dans le film. C'est une relecture, c'est ça qui est excitant : pouvoir donner sa propre vision du film", raconte Sylvain Texier, compositeur-pianiste du groupe Ô Lake.

Le musicien livre sa propre interprétation de la bande son du film en s'éloignant de l'ambiance sonore sereine proposée par le réalisateur. "Tout l'intérêt de ce film, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de dialogues, ce qui laisse une place énorme à la musique", ajoute Sylvain Texier.

durée de la vidéo : 00h02mn18s
De "Jour de Fête" à "RoboCop" : à Grenoble, un ciné-concert pour redécouvrir dix films sous un nouvel angle ©France Télévisions

"Relecture musicale" d'un film

Né avec le cinéma muet, le ciné-concert a retrouvé une seconde jeunesse ces dernières années. De plus en plus de musiciens réécrivent les bandes originales de grands films et chaque automne, une dizaine de pépites sont sélectionnés par l'équipe du festival grenoblois.

"C'est l'occasion de découvrir ou de redécouvrir une œuvre audiovisuelle qu'un groupe de musiciens va s'approprier. Il y a une vraie rencontre artistique qui s'opère", explique Damien Litzler, directeur du festival Le Tympan dans l'œil, qui considère les musiciens comme "des passeurs entre l'écran sur lequel est projetée l'image et le public."

Le ciné-concert propose au public cinéphile et mélomane de revisiter des pépites aussi différentes que Jour de Fête ou RoboCop. Une "relecture musicale" de films issus d'époques différentes "dans tous les styles et pour tous les goûts", complète Damien Litzler.

Rencontre entre la musique et l'image

"Associer ces deux mondes de la musique et de l'image, c'est quelque chose que j'aime faire. J'ai aussi fait pas mal de musique pour des courts-métrages. Jouer en live avec le film dans une synchronicité qui doit être parfaite, c'est vraiment très intéressant. C'est un challenge", reprend Sylvain Texier.

BD concert, créations jeune public ou masterclass : le Tympan dans l'œil a mitonné une 13e édition où chaque séance fait figure de spectacle vivant. "Ça permet de sublimer les émotions. On vit ça en commun, on vit des émotions de manière collective, mais c'est d'autant plus puissant avec des musiciens qui sont sur scène en train de réinterpréter et de proposer une musique live", résume le directeur du festival.

Le Tympan dans l'œil donne rendez-vous aux cinéphiles, mélomanes ou simples curieux dans six salles de l'agglomération grenobloise. La programmation est à consulter sur le site du festival qui s'achèvera le 9 décembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité