Grenoble : Éric Piolle se filme cuisinant un tacos, la vidéo insolite du maire sortant avant le 2nd tour des municipales

Eric Piolle s'affiche en défenseur de la "gastronomie grenobloise" dans une vidéo, livrant la recette d'un tacos végétarien. Alors que le second tour des élections municipales approche, les candidats se mettent en scène sur les réseaux sociaux "pour montrer qu'ils sont comme les autres".
Le maire de Grenoble, Eric Piolle, a diffusé une vidéo insolite sur son compte Twitter.
Le maire de Grenoble, Eric Piolle, a diffusé une vidéo insolite sur son compte Twitter. © Eric Piolle / Twitter

Le maire de Grenoble passe derrière les fourneaux à la veille du second tour des élections municipales. Eric Piolle (EELV) a diffusé une vidéo insolite jeudi 18 juin sur son compte Twitter où on le voit à l'œuvre en pleine confection d'un tacos.

"On va vous faire ce que la France entière nous envie", lance-t-il, vantant la gastronomie grenobloise "qui se réinvente en permanence, qui s'adapte au fil du moment". Avec Céline Mennetrier, candidate sur sa liste "Grenoble en commun" et auteure culinaire, le maire sortant se lance dans une recette de tacos "avec des produits locaux, de saison, végétariens".

La courte vidéo emprunte volontiers les codes des influenceurs "food" sur les réseaux sociaux, avec une explication détaillée de la marche à suivre. Si elle a pu amuser - ou agacer - certains internautes, l'exercice n'a rien d'inédit pour une campagne électorale. "Les candidats se mettent régulièrement en scène dans la vie quotidienne pour montrer qu'ils sont comme les autres", analyse Florent Gougou, politologue et maître de conférences à Sciences Po Grenoble.

"Hier, c'était en participant à des repas chez les électeurs, aujourd'hui cela se passe sur les réseaux sociaux", ajoute le chercheur. D'autant que la campagne pour les municipales a été bousculée par la crise sanitaire, poussant les candidats à se tourner vers de nouvelles pratiques.

 

Deuxième tour "compliqué"

Mais le coronavirus peut-il, comme au premier tour, faire craindre une abstention record ? "A Grenoble, c'est plutôt le sentiment que l'élection est déjà jouée qui pourrait influencer l'abstention", reprend Florent Gougou, doutant que cette dernière soit plus forte qu'au premier tour.

Eric Piolle est arrivé largement en tête le 15 mars, remportant 46,67% des voix devant l'ancien maire de Grenoble Alain Carignon qui totalise, lui, 19,80% des suffrages exprimés. Un résultat qui s'inscrit dans une "poussée verte" constatée aux élections municipales dans de nombreuses villes françaises. Les autres candidats qualifiés pour le second tour, Emilie Chalas (LREM) et Olivier Noblecourt (ex-PS), ont obtenu respectivement 13,8% et 13,3% des voix.

"Le deuxième tour va être compliqué pour les candidats qui suivent avec des chances de victoire très réduites", selon le politologue. Si tous les candidats à la mairie de Grenoble se sont exposés sur les réseaux sociaux durant l'entre-deux tours, Eric Piolle est jusqu'ici le seul à s'être lancé dans l'aventure culinaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections cuisine culture gastronomie