• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDÉO. Grenoble : une centaine de ramasseurs bénévoles participe à une chasse aux déchets géante

Une centaine de personnes ont ramassé des déchets bénévolement à Grenoble. / © Vincent Habran / France 3 Alpes
Une centaine de personnes ont ramassé des déchets bénévolement à Grenoble. / © Vincent Habran / France 3 Alpes

Une centaine de Grenoblois sont partis à la chasse aux déchets dans les rues de la ville ce samedi. Un moyen de "se mettre à l'écologie de façon sympa" pour l'organisatrice.

Par M.D. avec Vincent Habran

Sac poubelle en mains, gants enfilés et la chasse aux déchets peut commencer. Une centaine de personnes s'est donnée rendez-vous derrière la mairie de Grenoble, dans le parc Paul-Mistral ce samedi 14 septembre. De la place Saint-Bruno à l'ancien institut de géologie, les ramasseurs bénévoles ont sillonné les rues de la ville à la recherches d'indésirables détritus.
 
"En moins de trois quarts d'heure, j'ai ramassé environ 1 kilo de déchets, note Sylvain Meunier qui s'occupait du parc Paul-Mistral. Il y a beaucoup de capsules de bière, quelques bouts de verre et énormément de mégots." Parmi les bénévoles, beaucoup sont déjà sensibilisés aux problématiques environnementales, voire militants comme Lili : "J'ai fait les manifestations pour le climat l'année dernière, je me dis qu'on ne peut pas laisser la planète comme ça pour les générations futures. Elle n'appartient pas qu'à nous et c'est très égoïste de polluer".

 

"La planète va mourir si on continue comme ça"


Entre amis, en couple ou en famille, ces Grenoblois ont donné un peu de leur temps pour l'environnement... mais pas toujours de leur plein gré : "Maman m'a un petit peu obligée mais après c'était amusant, confesse Océane. Il y a plein de saletés par terre et il faut bien les ramasser parce que sinon la planète va mourir si on continue comme ça." Au bout de 2 heures de ramassage, des dizaines de sacs poubelles pleins de déchets s'empilent dans le parc Mistral. Une goutte d'eau dans un océan de déchets, mais l'action se veut surtout pédagogique.

A l'origine de cette journée, Alexandra Wendel veut inciter les gens à aller plus loin : "La première chose, c'est de participer à l'accélération de la transition. Il faut aller vite, trouver des moyens pour qu'on se mette à l'écologie de façon sympa. Mais ce n'est pas juste une chasse aux déchets, il y a aussi des stands pour s'informer". La journée citoyenne zéro déchet s'est poursuivie autour d'ateliers pour parler tri, compostage et recyclage.
 
Grenoble : une centaine de ramasseurs bénévoles participe à une chasse aux déchets géante

 

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus