VIDEO. Isère : une association et un jeune agriculteur en partenariat pour accueillir des adultes handicapés à la ferme

A Gillonnay, au nord de l’Isère, des familles se sont associées à un jeune agriculteur pour ouvrir un lieu d’accueil à des adultes en situation de handicap. Cette démarche innovante leur permet de développer leur estime de soi au contact des animaux.

Les adultes handicapés aident aux travaux de la ferme
Les adultes handicapés aident aux travaux de la ferme © D. Semet / France 3 Alpes

Simon est atteint d'autisme. Comme chaque jour, il vient s'occuper des poules dans cette ferme, située au nord de l’Isère.

Pourtant, son handicap ne lui permet pas de travailler dans un ESAT, un établissement de travail protégé. "Je viens le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi et le vendredi" énumère le jeune homme tout en nettoyant les œufs.

Encadré par une éducatrice spécialisée, le petit groupe de jeunes adultes accueillis participe directement aux activités agricoles. "On donne à manger aux poules, on ramasse les œufs, on les nettoie, on donne un coup de tampon et après ça part en commandes ou sur les marchés" explique Chantal Bouvier, éducatrice spécialisée.

Il faut aussi nourrir les lapins, les brebis et porter une attention toute particulière aux agneaux.

 

Favoriser l'autonomie et l'estime de soi

L’association Le Bercail Paysan propose cette alternative innovante pour les personnes handicapées. Elle désire favoriser l'autonomie et les compétences au rythme des jeunes. "Les personnes en situation de handicap, traditionnellement, on s’occupe d’elles. Et là, c’est elles qui sont en position de s’occuper de quelqu’un d’autre, de donner des soins à d’autres qu’elles. Et pour l’estime de soi, c’est extrêmement important" souligne Martine Croisier, de l’association Le Bercail Paysan.

Le bercail paysan s'est associé avec Romain Poureau, un agriculteur bio, installé ici depuis un an. Ce partenariat ne repose sur aucun échange financier. Ce sont les parents qui financent le projet. "Je bénéficie d’un réseau avec 140 personnes qui adhèrent à l’association. Ce sont aussi 140 personnes qui ont à cœur de soutenir la ferme, d’être là, raconte-t-il. Certains m’aident régulièrement, d’autres m’achètent de la viande donc c’est une réelle aide. Et au jour le jour, je ne suis pas tout seul".

Prochaine étape pour l'association : faire de la ferme un lieu de vie permanent. Le Bercail Paysan est donc à la recherche de dons et d'adhérents pour rénover une maison d'accueil.

VIDEO. Isère : le Bercail Paysan un jeune agriculteur ouvre sa ferme à des adultes handicapés

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société ruralité