Grève SNCF : la circulation des TGV sera "normale" vers les stations des Alpes, "quelques perturbations" sur le réseau TER

Depuis le 15 février, 20 heures, la circulation des trains est "fortement perturbée" sur le réseau SNCF en raison d'une grève des contrôleurs. Ce vendredi et pour tout le week-end à venir, ils seront jusqu'à 60% à débrayer. La circulation au niveau des Alpes devrait être moins impactée en raison d'une "priorité" donnée à la région, en pleines vacances d'hiver.

"La priorité, c'est de privilégier les trains qui sont complets et en février, ce sont les trains des Alpes", a indiqué Christophe Fanichet, le patron de SNCF Voyageurs. En pleines vacances d'hiver, l'opérateur a décidé de prioriser les trajets vers les stations des Alpes. Si "tous les territoires seront irrigués par les TGV ", Christophe Fanichet admet que "tous les Français ne pourront pas voyager".

De son côté, TER Auvergne-Rhône-Alpes, sans communiquer de chiffres, évoque "quelques perturbations" sur son réseau. Une situation disparate en fonction des lignes. C'est pourquoi, le service renvoie les clients vers leur site internet où ils pourront consulter les fiches horaires ligne par ligne. Ces derniers seront tenus au courant de la prévision de circulation de leur ligne la veille pour le lendemain, à partir de 17 heures. 

30 à 40 % de grévistes sur la partie TER, 60 % pour les TGV dans les Alpes

Les trains à destination et en provenance des stations des Alpes dont les wagons étaient complets devraient donc tous circuler. "Le plan de transport des TGV est normal vers les Alpes", nous a affirmé SNCF Voyageurs. En contrepartie, certaines lignes sont davantage touchées, à l'image de Paris-Bordeaux, où plus de 60 % des trains sont annulés, selon France Bleu.

L'opérateur a décidé d'assurer les liaisons vers les stations de ski alors que le pourcentage de gréviste est important. Franvis Playt, représentant de la CGT cheminots des Alpes, précise qu'il y a "30 à 40 % de grévistes sur la partie TER et 60 % sur la partie TGV" pour les agents basés en Auvergne-Rhône-Alpes. Il ajoute qu'à Lyon, "il y a 95 % de grévistes sur la partie TGV".

Un mouvement important en pleines vacances d'hiver

La région Auvergne-Rhône-Alpes attend de nombreux touristes, alors que les vacances d'hiver battent leur plein pour la zone C (Ile-de-France, Toulouse et Montpellier) et débutent pour la zone A (Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand...). Il s'agit d'un des principaux week-ends de chassé-croisé des vacances scolaires, avec un million de voyageurs prévus sur les lignes SNCF.

Les clients, qui ont été informés mercredi par SMS et courriel, sont fortement encouragés à décaler leur voyage. Ceux dont le train est supprimé pourront échanger leur billet sans frais ou se faire rembourser la totalité du prix. Le transporteur offre également une réduction de 50 % sur leur prochain voyage aux clients concernés, grâce à un code envoyé "automatiquement" et "sous un mois".

Pour rappel, ce mouvement de grève fait suite à l'appel des syndicats CGT et Sud-Rail qui estiment que l'accord de sortie de crise, négocié fin 2022, tarde à être appliqué.