Isère : Bergès et Mucha, la Houille blanche et l'Art Nouveau, s'exposent à Villard-Bonnot

Aristide Bergès et la fée de la Houille blanche sous le pinceau d'Alfons Mucha
Aristide Bergès et la fée de la Houille blanche sous le pinceau d'Alfons Mucha

Aristide Bergès, le pionnier de la Houille blanche, de l'hydro-électricité, était aussi collectionneur d'art. Dans sa villa de Lancey, près de Villard-Bonnot en Isère, s'exposent les oeuvres de son ami le fameux affichiste Alfons Mucha. Le mariage de l'art et de l'industrie !

Par Jean-Christophe Pain

Le hall monumental, typé Art Nouveau, de la Maison Bergès à Lancey (Villard-Bonnot)
Le hall monumental, typé Art Nouveau, de la Maison Bergès à Lancey (Villard-Bonnot)

Saviez-vous qu'Aristide Bergès, le pionnier de la "houille blanche", de l'hydro-électricité, le célèbre papetier du Grésivaudan, était aussi collectionneur d'art ?

Sa villa, à Lancey, près de Villard-Bonnot en Isère, est devenue un véritable musée, au fur et à mesure de ses très nombreuses acquisitions.

Hétéroclites, mais tout particulièrement riches en Art Nouveau. Un art daté des années 1900. Dont le plus grand nom est celui de Mucha.

Le grand escalier richement décoré de la Maison Bergès à Lancey (Villard-Bonnot)
Le grand escalier richement décoré de la Maison Bergès à Lancey (Villard-Bonnot)

En fait, la famille Bergès s'était lié d'amitié avec le peintre tchèque Alfons Mucha. L'artiste et l'entrepreneur avaient en commun le goût de l'innovation.

L'expo "Entre Art nouveau et Industrie"  leur est actuellement consacrée à la maison Bergès. 


Mucha, le maître de l'affiche publicitaire, tout le monde le connaît sans le savoir. Ses créations ont été tellement largement diffusées, sous forme de calendriers, de cartes postales, et même de papier à tapisser... vous en avez sans doute croisées, au moins chez votre grand-mère !

La célèbre affiche pour le papier à cigarettes JOB. Notez que cette femme semble prendre beaucoup de plaisir à fumer. Très moderne, voire osé pour les années 1900. Mucha mettait souvent ses modèles sous hypnose pour parvenir à ce résultat !
La célèbre affiche pour le papier à cigarettes JOB. Notez que cette femme semble prendre beaucoup de plaisir à fumer. Très moderne, voire osé pour les années 1900. Mucha mettait souvent ses modèles sous hypnose pour parvenir à ce résultat !

Mucha, dans les années 1890, c'était la bohême parisienne à Montparnasse, avec un certain Gauguin, chez la mère Caron, une crémière généreuse qui les nourrissait pour pas cher au 13 rue de la Grande Chaumière.

Gauguin, Mucha, et tout à droite Anna la javanaise, vers 1904
Gauguin, Mucha, et tout à droite Anna la javanaise, vers 1904

Mais sa véritable mécène fut Madame Sarah Bernhardt, la célèbre comédienne. L'"impératrice du théâtre" l'a pris sous son aile, après qu'il lui ait réalisé une affiche splendide. Mucha va ainsi devenir la coqueluche des bourgeois amateurs d'art. 

Sarah Bernhardt peinte par Mucha
Sarah Bernhardt peinte par Mucha

L'artiste va donc créer par la suite de très nombreuses affiches pour divers produits : le papier JOB, le champagne Ruinart, les aliments pour bébé Nestlé, entre autres.

Avec son style floral, tout en rondeurs, qui va devenir le fameux Art Nouveau. sans qu'il ait jamais produit aucun manifeste pour le proclamer. Presque à son insu.

Un visage féminin typique de l'art de Mucha, de l'Art Nouveau.
Un visage féminin typique de l'art de Mucha, de l'Art Nouveau.

Vers 1900, Maurice Bergès, l'artiste de la famille, fils d'Aristide, invite Mucha à venir séjourner dans la villa de Lancey. Sa chambre est encore visible aujourd'hui. 

La fameuse chambre de Mucha dans la maison Bergès, très Art Nouveau évidemment !
La fameuse chambre de Mucha dans la maison Bergès, très Art Nouveau évidemment !

Mucha va participer à la décoration de la maison, et même créer une affiche pour le papier spécial photographique produit dans l'usine papetière Bergès de Lancey. Une rareté !

L'Automatique, papier photo "virant au sel de cuisine"
L'Automatique, papier photo "virant au sel de cuisine"

Mucha-Bergès, une amitié de l'Art et de l'Industrie, qui s'inspirent mutuellement. Avec eux s'estompe la frontière entre création et commerce. Les deux hommes avaient en commun le goût pour l'innovation.

Mucha-Bergès, une amitié féconde
Intervenante : Sylvie Vincent, Conservatrice en chef du patrimoine, directrice de la Maison Bergès, Musée de la Houille blanche Reportage : JC Pain, F. Céroni, G. Neyret

Pour en savoir plus, visitez l'exposition Mucha-Bergès au Musée de la Houille blanche de Villard-Bonnot, et lisez le livre "Alfons Mucha, entre Art Nouveau et industrie", édité par les Presses Universitaires de Grenoble.

Le magnifique portrait d'Aristide Bergès, peint par Mucha en compagnie de la fée de la Houille blanche
Le magnifique portrait d'Aristide Bergès, peint par Mucha en compagnie de la fée de la Houille blanche









Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus