Isère : connaissez-vous l'histoire de la foire de Beaucroissant, la plus ancienne de France ?

La foire de Beaucroissant, en Nord-Isère, est la plus ancienne foire agricole de France, et aussi l'une des plus grandes. Photo d'archives. / © N. FALCO / MAXPPP
La foire de Beaucroissant, en Nord-Isère, est la plus ancienne foire agricole de France, et aussi l'une des plus grandes. Photo d'archives. / © N. FALCO / MAXPPP

L'événement draine des centaines de milliers de personnes à la mi-septembre en Nord-Isère. Mais combien de visiteurs ou d'exposants connaissent l'histoire de la plus vieille foire de France ? A Beaucroissant, tout a commencé par un drame dans la nuit du 14 septembre 1219.

Par M.D. avec Grégory Lespinasse

Elle est devenue la plus ancienne foire de France, mais connaissez-vous vraiment son histoire ? "La" Beaucroissant persiste et signe pour une 800e édition du samedi 14 au dimanche 15 septembre en Nord-Isère. Ses 1.500 exposants venus de 70 départements, plus d'un millier de bêtes, son concours de vaches Charolaises, ses marchés aux bestiaux, au matériel agricole... Elle est devenue une institution, tant par sa taille que par son ancrage.

Mais l'histoire de cette foire agricole qui accueille près d'un million de visiteurs chaque année débute par un drame. A quelques dizaines de kilomètres du village isérois, dans l'Oisans, la retenue d'eau du lac de Saint-Laurent, aujourd'hui à l'emplacement de Bourg-d'Oisans, cède et submerge Grenoble dans la nuit du 14 septembre 1219.
 

Le déluge fait près de 5.000 morts et jette sur les routes de milliers de sans-abris. Sur les hauteurs de Beaucroissant, la colline de Parménie, résidence des évêques de Grenoble et lieu de culte dédié à la Sainte-Croix, accueille alors les rescapés.

"Un pèlerinage de grande ampleur a été organisé à Parménie pour prier pour les morts, fortifier et réconforter tous les survivants. A partir de là, le petit marché qui existait déjà a pris une ampleur extrêmement importante", rappelle Monseigneur Guy de Kérimel, évêque de Grenoble.

 

800 ans et pas une ride


L'histoire officielle de la foire de Beaucroissant retiendra la date du 14 septembre 1219 comme acte de naissance. Car dès l'année suivante, les pèlerinages sont si nombreux que les marchands affluent. Dès lors, et pendant 800 ans, chaque année à cette date-là, Beaucroissant se transforme en rendez-vous rituel des maquignons, là où s'engagent les tractations, où les marchés sont conclus.
 

Elle est aujourd'hui devenue un passage obligé du monde agricole et d'une certaine France rurale. Une foire au bétail fleurissante qui a peut-être cherché une assise historique : "Il fallait bien sûr qu'elle trouve, à un moment ou à un autre, une histoire qui l'illustre. Cette histoire se met en place au XIXe siècle, ce qui ne laisse pas préjuger de l'ancienneté de la foire, sans doute très ancienne, peut-être même encore plus qu'on ne le dit", estime Bernadette Larcher, auteure du livre "Il était une foire: la Beaucroissant".

Un tantinet plus pragmatique, une histoire plus commerciale l'inscrit depuis ses origines à mi-chemin d'un axe Grenoble-Vienne, au sortir de l'été, à la descente des alpages. Mais 800 ans plus tard, la plus vieille foire de France se porte comme un charme. Et à l'heure du commerce en ligne, la Beaucroissant demeure une tradition toujours aussi vivace.
 
Connaissez-vous l'histoire de la foire de Beaucroissant, la plus ancienne de France ?

 

Sur le même sujet

Souffrance au travail chez les agents de la région Auvergne Rhône-Alpes

Les + Lus