Isère : elle ouvre une boutique dédiée aux règles

Publié le Mis à jour le
Écrit par MCP
La boutique se situe rue Victor-Hugo, dans le centre-ville des Abrets-en-Dauphiné
La boutique se situe rue Victor-Hugo, dans le centre-ville des Abrets-en-Dauphiné © Cindy Billet

Début décembre, Cindy Billet a ouvert une boutique dédiée aux menstruations aux Abrets-en-Dauphiné, en Isère. La jeune femme, qui y vend tous types de protections hygiéniques, souhaite surtout lever le tabou autour des règles.

"Sang Tabou", "Kiff ton cycle" : les inscriptions peintes sur la vitrine de la petite boutique donnent tout de suite le ton. Chez "Lune d’Amour", tout est dédié aux femmes et à leurs menstruations.

Cindy Billet, 27 ans, a ouvert son magasin début décembre dans le centre-ville des Abrets-en-Dauphiné. Sur les étagères en bois sont présentées des dizaines de culottes menstruelles, son produit phare. "J’ai une trentaine de références, jusqu’à la taille 58, précise-t-elle. Les prix vont de 20 à 60 euros l’unité. La plus chère est faite en dentelle de Calais". Toutes les pièces viennent de fournisseurs français.

La boutique propose également des cups, des serviettes lavables et un rayon cosmétique zéro déchet. "J’ai tout testé moi-même pour pouvoir conseiller au mieux les clientes", explique la jeune femme.

Après six années à travailler dans une chaîne de magasins bio à Paris, elle a tout quitté pour s’installer en Isère et ouvrir sa propre boutique. Plus qu’un point de vente dédié aux femmes, Cindy souhaitait créer un cadre sécurisant et confortable.

Sur les murs, elle a affiché des dessins représentants l’appareil génital féminin. Et dans un coin, un petit canapé attend qu’une cliente s’installe.  "C’est un endroit où on peut prendre le temps de discuter autour d’une boisson chaude, je voulais créer un contexte d’échanges, une ambiance 'safe' et sans tabou, souligne Cindy. Lever les tabous, ça permet de déceler des maladies ou de trouver plus de confort, d’éviter l’isolement."

Celles dont on ne doit pas prononcer le nom

De "j'ai mes trucs", à "j'ai mes ragnagnas", la plupart des femmes maîtrisent l'art de la paraphrase pour éviter de prononcer le mot "règles" en public. 

"Pourtant, ne plus cacher les règles, créer des boutiques dédiées, c’est retourner la situation, assure Cindy Billet. Avant, quand on avait nos règles, c’était pessimiste, c'était vu comme une fatalité. Là ça permet de redonner quelque chose de positif car après tout, c’est ce qui fait la force de la femme".

En France, il n’existe que deux boutiques dédiées aux menstruations (qui concernent tout de même un être humain sur deux) : celle iséroise et une autre à Toulouse. 

Même si "la parole se libère", comme l’affirme Cindy, le tabou autour des menstruations est encore loin de disparaître.

Selon un sondage réalisé par OpinionWay en août 2021 pour Dans ma culotte, encore 55 % des Français estiment qu’il est inapproprié de parler de règles en public. 

durée de la vidéo : 01min 45
Lune d'Amour : une boutique dédiée aux règles ©France 3 Alpes

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.