ISERE. Excédé par le nombre de camions, un village interdit leur passage matins et soirs

© Google Maps
© Google Maps

La commune de Saint-Georges-de-Commiers a décidé d'interdire, par un arrêté municipal, le passage des poids lourds le matin et le soir. Une action symbolique pour dénoncer une exposition croissante aux camions. 

Par Valentine Graveleau

Une situation "difficilement supportable". Face à l'explosion du nombre de poids lourds qui traversent son village, le maire de Saint-Georges-de-Commiers a décidé d'interdire leur passage.

Par arrêté municipal et à partir de mercredi 5 février, 8 heures, les camions ne pourront plus traverser le hameau de Saint-Pierre dans le sens de la descente (le plus fréquenté, de La Mure vers Grenoble) entre 8 et 9 heures le matin, et entre 16 et 17 heures le soir, et resteront donc bloqués en amont. 

Si le maire prend un tel arrêté, c'est que la situation est devenue "difficilement supportable depuis 2008" selon Philippe Deleuze-Dordon, le Directeur général des services de la commune. En 2007 en effet, un bus de pèlerins polonais finit sa course en contrebas de la descente de Laffrey sur la RN85. Depuis, la portion a été interdite aux poids lourds, qui passent donc désormais par Saint-Georges-de-Commiers.

 


"Depuis, le nombre de camions croit, et on a des accident réguliers, pas mortels pour le moment mais un jour va arriver où il y aura un accident grave", s'inquiète Philippe Deleuze-Dordon, qui évoque aussi les nuisances sonores et la dégradation de la route, "qui n'a jamais été adaptée à un tel trafic".

Conséquence : depuis plus de dix ans, les habitants de la commune, et en particulier ceux du hameau de Saint-Pierre, "voient d'énormes camions frôler leurs habitations"

Au niveau du hameau où seront interdits les camions, 3200 véhicules passent chaque jour dans les deux sens. Dans le sens de la descente vers Grenoble, 125 camions circulent quotidiennement (c'est trois fois plus que dans l'autre sens).

 
Le hameau de Saint Pierre, que ne pourront plus traverser les poids lourds à partir du 5 février (entre 8 et 9 h et 16 et 17 h) / © Mairie
Le hameau de Saint Pierre, que ne pourront plus traverser les poids lourds à partir du 5 février (entre 8 et 9 h et 16 et 17 h) / © Mairie


Jusque là, la commune s'accrochait à l'espoir que des travaux d'aménagement portés par la métropole soient réalisés. Mais cette possibilité a disparu avec le nouveau plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI) voté fin décembre, poussant le maire à prendre lui même un arrêté. 
 

"Une grosse sensibilisation"

L'arrêté a une portée symbolique. "C'est un geste fort qui se veut comme une grosse sensibilisation", explique Philippe Deleuze-Dordon. Concrètement, comme l'autre route (RN85) est déjà interdite aux poids lourds, ces derniers n'auront pas d'autres solutions que d'attendre. "Ils seront bloqués", résume-t-il. 
 

Mairie de St Georges de Commiers

Appel à manifester le 5 février* Pour une déviation des poids lourd... s de la RD 529. Rendez-vous à 8h aux Chabouds. Nous vous attendons nombreux. Communauté de presse : https://www.st-georges-de-commiers.fr/.../



La gendarmerie a été prévenu et pourra sanctionner les camions qui ne respectent pas l'arrêté. Un panneau d'information a été posé en amont, à la Motte-d'Aveillans, seul endroit où plusieurs poids lourds peuvent se stationner sans danger. 

La commune de Saint-Georges-de-Commiers espère d'ailleurs que d'autres communes prendront des mesures similaires. "Si l'action a un certain écho, d'autres maires suivront", espère-t-on. En attendant, mercredi 5 février à 8 heures, habitants et élus municipaux se retrouveront pour manifester sur la chaussée. "Le but, c'est de bloquer la route."



 

Sur le même sujet

Les + Lus