• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Isère. Les gendarmes louent l'héroïsme d'un jeune sans-papier guinéen qui a sauvé des vies à Autrans

© C.Conxicoeur
© C.Conxicoeur

Les gendarmes de Villard-de-Lans, en Isère, soulignent le comportement héroïque d'un jeune sans-papier guinéen dans un centre de formation pour saisonniers à Autrans. Alors que le cuisinier attaquait une jeune femme à l'arme blanche, il s'est interposé, sauvant probablement plusieurs vies.

Par Anne Hédiard

L'enquête est toujours en cours mais les premières auditions des gendarmes confirment bien l'étonnant sans-froid dont a fait preuve un jeune sans-papier guinéen mardi dernier dans un centre de formation pour saisonniers à Autrans. Alors que le cuisinier attaquait une jeune femme à l'arme blanche, il s'est interposé, avec calme, sauvant probablement plusieurs vies.

Mamoud Dialo, 21 ans, est en France depuis six mois. Il est commis de cuisine à l'AFRAT, un centre de formation pour saisonniers en attendant que son dossier de régularisation soit étudié.

Mardi soir vers 20 heures, il entend des cris et se précipite dans le couloir. Il aperçoit une jeune femme à terre, le visage en sang. Le cuisinier du restaurant venait de l'agresser avec une scie à viande. Il repartait en direction de la cuisine.

Alors que Mamoud et d'autres stagiaires prennent en charge la victime, le cuisinier réapparait armé d'un gros couteau. N'écoutant que son courage, Mamoud s'est interposé entre lui et sa victime. Il l'a repoussé doucement dans le couloir, en direction de la cuisine, en lui disant "Il ne faut pas taper les filles", "Il faut les laisser tranquille".

Il s'est ensuite enfermé avec le cuisinier en attendant l'arrivée des gendarmes.
 

Un acte de bravoure exceptionnel

Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la gendarmerie de Villard-de-Lans, le cuisinier aurait été pris d'une crise de folie. Il a d'ailleurs été interné à St Egrève. Et n'a pas encore été entendu.

Mais il a été établi qu'il connaissait à peine sa victime et n'avait aucun grief à son encontre. 

L'adjudant Caron, qui dirige l'enquête, est impressionné. 

Le jeune homme d'à peine 1,65 mètres s'est imposé face au cuisinier (qui mesurait facilement 20 cm de plus) avec calme. Il a permis de sauver une vie, peut-être même plusieurs.

Le gendarme de Villars-de-Lans va établir à l'attention du Préfet, un procès verbal de renseignement, qui fait état du comportement héroïque du jeune homme. Une pièce qui sera ajoutée au dossier de demande de régularisation du jeune homme.

Mamoud peut-il espérer le même traitement que le jeune malien qui avait escaladé un immeuble à mains nues pour sauver un enfant, à Paris, en mai dernier ? Il avait été régularisé... et même reçu par le président de la république !

 
 

Sur le même sujet

L'interview de Jacques Falda, président-fondateur de Guitare en Scène

Les + Lus