PHOTOS. Isère : trois chiens secourus par hélicoptère grâce à l'Equipe de Secours Animalier en Montagne

Les trois chiens, coincés dans le massif des Ecrins ont été hélitreuillés / © Esam
Les trois chiens, coincés dans le massif des Ecrins ont été hélitreuillés / © Esam

Mission réussie pour l'ESAM ! La toute nouvelle association de sauvetage animalier en montagne a récupéré, ce samedi 28 décembre 2019, trois chiens de chasse bloqués sur une barre rocheuse au-dessus d’Entraigues, dans le massif des Ecrins, en Isère. 

Par AH


C'était la troisième mission de la toute jeune association. L'ESAM (Equipe de Secours animalier en Montagne) a récupéré ce samedi trois chiens de chasse bloqués depuis jeudi dernier sur une barre rocheuse au-dessus d'Entraigues, dans le massif des Ecrins.

Un sauvetage périlleux

Les trois chiens, deux croisés Bleu de Gascogne et un Sabueso, s'étaient retrouvés bloqués lors d'une partie de chasse organisée par l'ACCA du Valbonnais jeudi dernier.

Informés vendredi matin, les sauveteurs de l'ESAM ont tenté une première approche le jour même. Mais ils ont dû renoncer à la tombée de la nuit. Leur progression était trop lente et la roche trop friable.

Aidés des chasseurs qui connaissent bien le secteur, les sauveteurs ont programmé une nouvelle intervention samedi en passant par le haut.

Une heure trente de montée en marche d’approche puis il a fallu sortir les cordes... Cinq heures plus tard, Franck Friedrich, le technicien cordiste et Hugo Jeannet, vétérinaire, étaient au contact des chiens.

Deux ont été récupérés rapidement. Le troisième, plus craintif, a été attiré avec des croquettes. Tous les trois étaient en bonne santé selon Hugo même s'ils étaient un peu amaigris.

Les trois chiens ont été harnachés et hélitreuillés pour être évacués. Après avoir passé deux nuits à plus de 1.100 mètres d’altitude, ils ont pu retrouver leurs maîtres.
 

Une nouvelle association

L'ESAM est une toute jeune association, née il y a moins de deux mois.

Sa première intervention dans le massif des Ecrins s'est soldé par un échec. Il fallait récupérer une vingtaine de chèvres dispersées par des attaques de loups et égarées dans la neige. Les sauveteurs ont réussi à les retrouver, les approcher mais ne sont pas parvenus à les récupérer. Elles étaient trop apeurées et se sont échappées.

"C'est la particularité du sauvetage animalier" explique le vétérinaire de l'association, Hugo, "les animaux ne réagissent pas comme les hommes, ils sont souvent imprévisibles."

Heureusement, la seconde intervention a été une réussite ! C'était le 20 décembre dans le secteur de Vormaine près de Chamonix. Contactés par le PGHM de Chamonix, les sauveteurs de l'ESAM sont allés récupérer 6 chèvres avec un hélicoptère. Elles sont toutes saines et sauves.
 


Appel aux bénévoles

L'ESAM compte aujourd'hui 4 membres :

- Arnaud Lemagny, président de l'association et coordinateur des secours
- Hugo Jeannet, vice-président et vétérinaire
- Franck Friedrich, technicien cordiste et trésorier de l'association
- Julien Sikirdjii, responsable sécurité et chargé de travaux dans une société spécialisée en travaux sur cordes et en accès difficile. Également pompier volontaire depuis 15 ans

Arnaud, Hugo, Franck et Julien se sont rencontrés l'an passé sur un autre sauvetage. Celui de deux chiens de chasse bloqués dans le Vercors.
A l'époque, la SPA du Dauphiné avait lancé un appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Mais comme il n'existait aucune structure spécialisée, le sauvetage n'était pas organisé. Il a pris beaucoup de temps et l'un des deux chiens est mort d'épuisement.

C'est cette affaire qui a conduit les quatre montagnards à créer leur association. Ils sont en lien avec les PGHM et les SPA du Dauphiné et de Savoie. Désormais, lorsqu'il y a des animaux en péril en montagne, il y a des spécialistes vers qui se tourner.

L'ESAM est constituée de sauveteurs bénévoles uniquement. L'association est à la recherche de guides de haute-montagne, vétérinaires, cordistes et alpinistes pour constituer d'autres équipes de sauvetage et pouvoir intervenir rapidement à chaque fois que ce sera nécessaire.

 

Sur le même sujet

Les + Lus