Réforme des retraites : un homme interpellé après des dégradations sur la permanence de la députée MoDem Élodie Jacquier-Laforge

Un homme de 31 ans, suspecté d'avoir commis des dégradations sur la permanence de la députée MoDem de l'Isère Élodie Jacquier-Laforge, a été interpellé ce mardi 21 mars. L'individu a reconnu les faits et sera jugé en comparution immédiate ce mercredi.

L'homme a reconnu avoir agi sur le coup de la colère. Ce mardi 21 mars, un homme de 31 ans, suspecté d'avoir commis des dégradations sur la permanence de la députée de la 9e circonscription de l'Isère Élodie Jacquier-Laforge, a été interpellé, confirme le parquet de Grenoble ce mercredi.

Vers 20 heures ce lundi 20 mars, la permanence de l'élue MoDem, qui n'a pas voté la motion de censure contre la réforme des retraites, a été vandalisée. Un poteau métallique a été jeté sur la porte des locaux, situés porte de la Buisse à Voiron. Elle a ensuite été arrachée, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

Ce mardi soir, peu après 21 heures, un suspect a été interpellé, sans incident, rue du Berard à Voiron. Celui-ci a été identifié grâce aux images des caméras de vidéosurveillance de la ville et "au rapprochement effectué par les policiers du commissariat de Voiron avec un individu déjà connu de leur service", selon le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant.

Jugé en comparution immédiate

"En garde à vue, il a reconnu avoir agi seul, animé par la colère envers la députée qui n’a pas voté la motion de censure", ajoute le parquet. Laissé libre au terme de sa garde à vue, l'homme sera jugé le 24 avril prochain.

Élodie Jacquier-Laforge n'est pas la seule élue à avoir subi la colère des manifestants. En Savoie, à Saint-Jean-de-Maurienne, la permanence de la députée Émilie Bonnivard (LR) a été la cible de jets d'œufs, selon nos confrères du Dauphiné Libéré.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité