Isère : une entreprise produit le premier "béton de bois" au bilan carbone négatif

Publié le
Écrit par A.B avec Gilles Ragris
Plus écologique, le "béton de bois" a également des arguments économiques et se trouve être un bon isolant.
Plus écologique, le "béton de bois" a également des arguments économiques et se trouve être un bon isolant. © Dominique Bourget/FTV

Une entreprise, basée à Beaurepaire dans le Nord-Isère, produit le premier "béton de bois" au bilan carbone négatif. Le succès de ce matériau a notamment attisé l'intérêt du groupe Lafarge.

Du béton, mais surtout beaucoup de bois : 90 % en tout. La société CCB, basée à Beaurepaire, dans le Nord-Isère, a réussi à allier les deux matériaux pour produire un premier "béton de bois" au bilan carbone négatif.

Une innovation qui a tout l'air d'une révolution dans le monde de la construction. Après une quinzaine d'années de recherche, l'entreprise iséroise a réussi à célébrer les noces du bois et du ciment pour donner le "TimberRoc".

Du bois de la région

Au-delà de ses 90 % de bois, un additif est ajouté, mais sa composition reste secrète. Pour cause : il fait toute la qualité du matériau et lui permet d'être certifié zéro carbone.

Sa composition, avec du bois de la région Auvergne-Rhône-Alpes, lui permet notamment d'être négatif en émission carbone : "C'est le mécanisme de la photosynthèse : un arbre sain va capter du dioxyde de carbone pendant sa croissance. Nous emprisonnons ce carbone dans le béton de bois sur un temps long, ce qui nous permet d'avoir ce bilan carbone négatif", vulgarise Laurent Noca, co-fondateur de l'entreprise.

Le groupe Lafarge a investi

Les avantages ne sont pas qu'écologiques. Les panneaux de TimberRoc peuvent s'assembler comme des Legos, en emboitant les modules les uns dans les autres.

De plus, les caractéristiques du bois, excellent isolant, permet d'obtenir un béton trois fois plus léger que son grand frère.

durée de la vidéo: 01 min 54
Isère : une entreprise produit le premier "béton de bois" à bilan carbone négatif ©FTV

Une soixantaine d'édifices ont déjà été construits et la production va passer à un stade supérieur, explique le co-fondateur : "Tout ce savoir-faire que l'on a accumulé depuis 15 ans, aujourd'hui on l'a mis en licence technologique auprès d'industriels. Ils vont désormais pouvoir fabriquer ce béton de bois, le mettre en œuvre et le commercialiser pour des chantiers variés."

Des investissements lourds sont déjà lancés pour 2022. La petite société iséroise vient de recevoir un précieux coup de pouce : le groupe cimentier Lafarge est entré dans son capital pour investir dans le "ciment de bois", de quoi assurer son avenir.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.