• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Recherches pour retrouver un spéléologue dans le gouffre Berger en Isère : “les opérations seront longues”

Recherché depuis jeudi matin dans le gouffre Berger (Isère), le spéléologue de 21 ans vient d'être localisé. / © Jean-Christophe Solari / France 3 Alpes
Recherché depuis jeudi matin dans le gouffre Berger (Isère), le spéléologue de 21 ans vient d'être localisé. / © Jean-Christophe Solari / France 3 Alpes

Ce jeudi 25 juillet 2019, dans le Vercors, une vaste opération de secours a débuté en début de matinée pour tenter de localiser un spéléologue entré dans le gouffre Berger mardi matin et qui n'en est pas ressorti. 70 personnes sont mobilisées.

Par Aurélie Massait

15h40 : le jeune homme recherché est originaire du Rhône et membre de la Fédération française de spéléologie. Il participait à une expédition internationale qui devait procéder à l’exploration de la partie connue du gouffre Berger.

Il est descendu à 640 mètres de profondeur avec deux personnes dont il s'est ensuite séparé. Sa voiture a été retrouvée sur le parking avec ses affaires pour se changer. Il pourrait s’être perdu autour du point "- 640 m" où il existe un réseau de galeries récemment découvertes d’une dizaine de kilomètres. Des cordes sont installées à cet endroit et il est donc possible qu'il se soit trompé d'itinéraire et se soit engagé dans cette zone qui est un véritable labyrinthe.
"A 21 ans on peut être aguerri en spéléologie, se perdre, s’arrêter et attendre. Il y a de l’eau sous terre et l’eau c’est la vie. Nous sommes confiants. Nous sommes partis pour le chercher et le sortir vivant" déclare Thierry Larrible, conseiller technique spéléologie pour la Préfecture de l'Isère.

13h45 : la personne disparue n’a toujours pas été  localisée. L’appui de secouristes de plusieurs autres départements est nécessaire et coordonné par la zone de défense.
Une équipe médicale va être acheminée sur place afin de pallier toute éventualité, y compris un accident parmi les secouristes.

Les recherches se déroulent selon plusieurs axes : elles ont commencé par les zones où la personne recherchée a été aperçue par d’autres spéléologues.
D’autres équipes sont actuellement engagés pour explorer les zones restantes.
"Ces recherches seront longues" indique la Préfecture de l'Isère qui fera un nouveau point sur la situation en fin d’après-midi.

 
La gendarmerie, les sapeurs-pompiers de l'Isère et le Secours Spéléo français font le point sur la situation en début d'après-midi. / © Jean-Christophe Solari
La gendarmerie, les sapeurs-pompiers de l'Isère et le Secours Spéléo français font le point sur la situation en début d'après-midi. / © Jean-Christophe Solari


13h : un hélicoptère opère des rotations pour mener des secouristes spéléologues jusqu’au gouffre Berger

 
Les secouristes sont acheminés par hélicoptère jusqu'au gouffre Berger. / © Marie Michellier
Les secouristes sont acheminés par hélicoptère jusqu'au gouffre Berger. / © Marie Michellier


8h : une vaste opération de secours a débuté ce jeudi 25 juillet 2019 pour retrouver un spéléologue entré dans le gouffre Berger mardi matin et qui n'en est pas ressorti.


Le plan "secours spéléo" déclenché


L'alerte a été donnée peu avant 1h du matin ce jeudi et le "plan secours spéléo" déclenché dans la foulée par les autorités préfectorales. L’intéressé, âgé de 21 ans, était parti avec d'autres spéléologues.
Il aurait divergé du groupe à 500 mètres de profondeur, reprenant le chemin de la redescente peut-être pour rejoindre un second groupe . Il a été vu pour la dernière fois vers 15h30.
"Toutes les hypothèses sont envisagées et nous nous préparons à ce que l'opération s'inscrive dans la durée" déclare le Sous-Préfet de l'Isère, Charles Barbier, joint par téléphone.

 
Un PC sécurité a été installé à la maison des sports d'Autrans. / © Marie Michellier
Un PC sécurité a été installé à la maison des sports d'Autrans. / © Marie Michellier
 

70 secouristes engagés


Les services de recherche et de secours sont actuellement fortement mobilisés sur place.
Le GRIMP (Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux), le PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne), le Spéléo Secours Isère ainsi que trois participants à la rencontre internationale Spéléo Secours se déroulant sur place sont engagés dans les opérations.
Des renforts spéléos pourraient arriver de l’Isère mais également d’autres départements (Rhône, Côte d’Or et Jura notamment).

 
D'importants moyens ont été déployés tôt ce jeudi 25 juillet pour tenter de localiser le spéléologue. / © Jean-Christophe Solari
D'importants moyens ont été déployés tôt ce jeudi 25 juillet pour tenter de localiser le spéléologue. / © Jean-Christophe Solari


 




















 

Le Gouffre Berger

Le Gouffre Berger représente un réseau souterrain complexe de près de 37 km de galeries, dont certaines n’ont pas encore été complètement explorées, 700 mètres de dénivelé sur un parcours de 1100 mètres au total, ainsi que des passages en milieu aquatique, et dispose de plusieurs entrées.

Les recherches d’une personne s’inscrivent donc dans la longue durée et font appel à des moyens humains importants.

Depuis sa découverte en 1953, 23 opérations de secours ont eu lieu au gouffre Berger.

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus