Jusqu'à 30°C ce week-end, des chutes de neige mardi : pourquoi le thermomètre va faire le yoyo dans les Alpes

Ce premier week-end d'avril, les Alpes vont être marquées par un nouveau phénomène de flux de sud, venant du Sahara. Conséquence : les températures vont augmenter fortement avant de chuter brutalement avec de possibles précipitations de neige en altitude, mardi et mercredi prochains.

Si un nouveau nuage de sable est attendu dans les départements des Alpes (Isère, Savoie et Haute-Savoie), ce week-end du 6 et 7 avril, le phénomène sera moins "surprenant" que celui observé ces jours derniers, affirme Denis Roy, responsable du centre de montagne des Alpes du Nord de Météo France. 

Ce qui va être remarquable dans la région alpine est "une masse d’air chaud qui arrive du sud. Et qui va favoriser des températures bien chaudes pour la période."

Jusqu'à 30 degrés attendus dans la combe de Savoie

Les températures vont monter globalement entre 26 et 28 degrés. La journée la plus chaude est attendue ce dimanche. "Les températures les plus hautes seront observées dans la combe de Savoie". Les 30 degrés pourraient y être atteints localement.

"Le flux de sud est associé à une masse d’air douce qui va faire monter les températures et en plus amener les particules de sable", résume Denis Roy. Mais les deux phénomènes sont distincts.

Le nuage de sable est une situation que l’on retrouve plusieurs fois dans l’année. Elles sont souvent très peu visibles. "Le week-end dernier a été impressionnant". Pour ce weekend, il est difficile d’estimer l’importance de la visibilité de ce nuage. D’autant plus que la semaine dernière "c’était très nuageux", souligne le météorologue.

Après la chaleur, la neige attendue à partir de 1 500 mètres

Cet épisode de chaleur va rester jusqu’au changement de flux prévu mardi prochain. De la neige est même attendue ce 9 avril. Ce changement radical, "c’est souvent le cas", rapporte Denis Roy. "Quand il y a une forte remontée de flux de sud, derrière généralement, il y a une forte descente de flux de nord." En clair, l'ondulation va faire chercher de l’air très au sud pour arriver dans les Alpes et inversement, elle va ensuite chercher très au nord pour ramener du froid. 

Ce changement va donc entraîner la chute des températures et apporter un peu de précipitations. Même si elles restent encore à confirmer, des chutes de neige pourraient être observées dès 1 500 mètres mardi et mercredi prochains. Il pourrait même tomber une vingtaine de centimètres au-dessus de 2 000 mètres dans certaines stations.

À partir du jeudi 10 avril, les trois départements alpins devraient retrouver une situation plus conforme à la saison.