Lourdement handicapée, Anne-Laure Albert obtient son permis et lance une cagnotte pour acheter une voiture adaptée

Cette habitante de Vif, mère de deux enfants et lourdement handicapée, a obtenu son permis début novembre. Un passeport vers l'autonomie, qui lui permettra notamment de retrouver un travail. Pour l'aider à acheter un véhicule adapté, Anne-Laure Albert a lancé une cagnotte participative.

Anne-Laure Albert a pris une vingtaine d'heures de conduite avant de passer son permis.
Anne-Laure Albert a pris une vingtaine d'heures de conduite avant de passer son permis. © Fondation Hopale
Contrairement aux autres enfants, Inaya ne saute pas dans la voiture de ses parents pour rentrer de l'école. La fillette grimpe sur l'accoudoir de sa mère, Anne-Laure Albert, lourdement handicapée, et toutes deux filent à la maison à la vitesse du fauteuil.

Une situation qui pourrait bientôt changer, puisque cette habitante de Vif (Isère), née sans membres excepté un pied au bout d'une petite jambe, a récemment obtenu son permis. Ne reste plus qu'à acheter une voiture adaptée.
 
Anne-Laure Albert rentrant de l'école avec sa fille Inaya.
Anne-Laure Albert rentrant de l'école avec sa fille Inaya. © Cecile Mathy - France Télévisions

Inaya s'y voit déjà : "On pourra aller au restaurant. Elle pourra m'emmener à la piscine, à la danse et au restaurant chinois." Finis les allers-retours sous la pluie, les trajets interminables en transports en commun et les appels aux amis pour se déplacer. Au quotidien, pour cette mère de deux enfants, cela voudra dire davantage de temps gagné et surtout davantage de sécurité.

"Ça va changer énormément de choses, parce qu'on va pouvoir être beaucoup plus autonome. Je pourrai les emmener à l'école, faire des activités extrascolaires, notamment pour Maélisse qui fait de l'équitation. Actuellement, elle y va en vélo. On essaye de s'organiser pour ne pas qu'elle rentre de nuit toute seule. Mais avec la voiture, on aura une autonomie totale, on ne dépendra de personne d'autre pour nous aider", se réjouit Anne-Laure Albert.


"Pour moi, rien n'est impossible"

La jeune femme a passé son permis début novembre dans l'unique auto-école de France capable de proposer un véhicule adapté à son handicap, à Berck dans le Pas-de-Calais. Une vingtaine d'heures lui ont suffi pour apprendre à conduire la voiture grâce à un joystick qu'elle mobilise avec ses orteils.
 
"Pour moi, rien n'est impossible, assure la Vifoise. J'ai toujours relevé des challenges et des défis. Depuis toute petite, j'ai toujours été comme ça. Je veux prouver que malgré mon handicap, malgré sa lourdeur, malgré tout, j'essaye d'être un maximum autonome. Je veux pouvoir réussir tous mes défis. Pour l'instant, je crois que j'en ai réussi pas mal."
 
Anne-Laure Albert lors de ses cours de conduite, à Berck (Pas-de-Calais).
Anne-Laure Albert lors de ses cours de conduite, à Berck (Pas-de-Calais). © Fondation Hopale

Auparavant secrétaire, Anne-Laure Albert a dû quitter temporairement son emploi pour élever ses filles, depuis sa séparation d'avec leur père. Elle bénéficie de l'aide d'auxiliaires de vie trois fois par jour. Nelly Gonon, l'une d'entre elles, l'a accompagnée dans cette aventure, jusque dans le Pas-de-Calais. "Pour retrouver un travail, ce sera plus évident. Parce que vu qu'on habite une petite commune, les offres d'emploi sont quand même limitées, donc elle pourra aller voir plus loin", explique-t-elle.

Pour retrouver le chemin de l'emploi, il lui reste un dernier défi : réussir à financer l'achat d'un véhicule adapté. Pour cela, Anne-Laure Albert a lancé une cagnotte en ligne, car il lui faudra au moins 120 000 euros pour l'obtenir. Le prix, pour elle, de l'autonomie.

 
durée de la vidéo: 02 min 21
Une conductrice handicapée recherche un financement pour acheter un véhicule adapté
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société solidarité transports