• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La mairie communiste de Fontaine en Isère dans le collimateur du parquet national financier

La mairie de Fontaine en Isère / © Google Street View
La mairie de Fontaine en Isère / © Google Street View

Des formations destinées aux élus de Fontaine auraient été surfacturées à la Ville par un organisme proche du Parti Communiste Français. Les enquêteurs du parquet national financier redoutent un financement occulte du parti dans tout le pays.

Par France 3 Alpes

Entre 2012 et 2015, la Ville de Fontaine a payé en avance 183 formations pour ses élus. Problème : seules 46 ont été effectuées, soit seulement une sur quatre, selon des informations du Canard Enchaîné et du site internet Place Gre'Net. La note est en effet salée, avec une surfacturation de 64.000 euros pour la commune.


Perquisition à l'organisme formateur 

Le Cidefe, l'organisme formateur est un centre agrée, proche du Parti communiste, qui a été perquisitionné il y a quelques jours après l'ouverture d'une enquête préliminaire menée par le Parquet national financier.


Un rapport de la Cour régionale des Comptes pointait du doigt ces formations très chères et peu justifiées. "Leur utilité est sujette à caution", a écrit la Cour. Exemple : 7.700 euros pour une journée au festival d'Avignon. 

Les irrégularités ne s'arrêtent pas là, puisqu'entre 2009 et 2015, la Ville a versé au Cidefe jusqu'à 24.000 euros par an, sans aucune mise en concurrence. La droite municipale veut elle aussi porter plainte. Centrée sur le Cidefe, l'enquête du Parquet National cherche à déterminer l'existence d'un éventuel financement occulte du Parti Communiste français.



A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus