• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Olivier Véran veut mettre en place des petits déjeuners gratuits dans les écoles en zone prioritaire

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Le député LREM de l'Isère, Olivier Véran, a confirmé jeudi 15 mars que le gouvernement souhaitait mettre en place des petits déjeuners gratuits pour les élèves scolarisés dans des zones d'éducation prioritaire.

Par Cyrielle Cabot

"Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée." Cette maxime est bien connue et pourtant, en moyenne, trois élèves par classe en moyenne arriveraient à l'école le matin sans avoir pris de petit-déjeuner selon un rapport remis par le député de l'Isère Olivier Véran à la ministre de la santé Agnès Buzyn, jeudi 15 mars 2018. 

Au micro de RMC, le député isérois LREM et rapporteur de la Commission des affaires sociales a ainsi annoncé vouloir proposer des petits-déjeuners gratuits aux enfants dans des zones d'éducation prioritaire et des écoles rurales. "Trop d’enfants arrivent à l’école sans avoir mangé et cela nuit à leur attention et à leur capacité", a-t-il affirmé.

Quand ils arrivent le ventre vide, vers 10h, il y a de l'anxiété, de l'agitation et des troubles de l'apprentissage
 

Olivier Véran s'appuie sur l'expérience menée au Royaume-Uni : les élèves britanniques bénéficiant d'un petit déjeuner gratuit auraient amélioré leur niveau en mathématiques, en écriture et en lecture. "Un petit-déjeuner à l'école permet de  gagner jusqu'à 2 mois d'apprentissage par an en lettres et en maths", assure le député.

Le coût, estimé à 10 millions d'euros par an, serait pris en charge par une dotation de l'État.

Sur le même sujet

Les drôles de concours des Olympiades de la Force paysanne à Succieu

Les + Lus