Pluies et inondations en Isère : plus de 120 interventions pour les pompiers !

 Les pompiers de l'Isère n'ont pas chômé dans la nuit de lundi à mardi 11 mai. Plus de 120 interventions dans le département  particulièrement dans le Nord-Isère pour faire face aux inondations. Un PC "alertes multiples" a été mis en place pour pouvoir gérer l'afflux d'appels à l'aide. 

La pluie selon JJ Benyamin
La pluie selon JJ Benyamin © JJ Benyamin

De 20 heures à une heure du matin, ce mardi 11 mai, les pompiers de l'Isère se sont mobilisés pour répondre au déluge d'appels concernant des inondations.

Particulièrement touchés, les secteurs de Roussillon et Vienne dans le Nord Isère. Pour faire face,  un PC "alertes multiples" a été mis en place à la caserne de Roussillon avec des hommes en renfort pour intervenir sur le terrain.  

Pendant ce temps, pour  éviter la surchauffe et la saturation des standards du CODIS,  des effectifs supplémentaires ont été dispatchés en salle d'appels pour gérer l'afflux de coups de fil. Ce dispositif  "Codis Crise" a été levé vers une heure du matin. Mais malgré l'accalmie, les interventions se sont poursuivies  dans la matinée, un rythme moins soutenu certes mais au total, 120 interventions ont été effectuées. 

Des interventions sans gravité hormis une famille qui a dû être relogée à Hauterives Varaize, il n'y a pas eu de blessés. A Grenoble,  rue Nicolas Chorier, les pompiers ont évacué le supermarché FranPrix dont le toit fuyait. 9 personnes sont au chômage technique. Par ailleurs, les voies sur berge sont inondées et donc fermées à la circulation.

Sur Instagram, le grenoblois, Jean-Jacques Benyamin raconte avec poésie les intempéries :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jean-Jacques Benyamin (@jeanjacquesbenyamin)

Météo Centre-Isère relève les cumuls de précipitations tombés depuis le début de ces intempéries et note que le nord du département du côté de Vienne est particulièrement impacté.

 Par ailleurs, malgré l'accalmie, le préfet de l'Isère recommande la plus grande prudence ces prochaines heures : le département est placé en vigilance jaune. Il est vivement recommandé de ne pas s’approcher des bords des rivières.

En montagne, prudence également pour les pratiquants de ski de randonnée ou alpinistes, en raison de la hausse des températures, les risques d’avalanches sur les différents massifs du département demeurent importants.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
climat inondations météo faits divers