Pneus neige ou chaînes obligatoires : ce qu'il faut savoir à partir du 1er novembre

Publié le
Écrit par Margot Desmas
Les équipements hivernaux sont obligatoires à partir du 1er novembre 2021 sur les routes d'une trentaine de départements.
Les équipements hivernaux sont obligatoires à partir du 1er novembre 2021 sur les routes d'une trentaine de départements. © JEAN-MARC LOOS / MAXPPP

Les équipements hivernaux sont obligatoires sur les routes de montagne dès ce 1er novembre. Le gouvernement a déjà annoncé une saison de tolérance mais tout manquement sera sanctionné d'une amende de 135 euros l'hiver prochain.

Pneus hiver, quatre saisons ou chaînes : à partir de ce lundi 1er novembre, les équipements hivernaux deviennent obligatoires dans les territoires de montagne. Les automobilistes doivent désormais détenir des chaînes à neige ou être équipés de quatre pneus hiver ou toutes saisons dans tout ou partie des 12 départements d'Auvergne-Rhône-Alpes. Cette réglementation, prévue par la loi Montagne, courra chaque hiver jusqu'au 31 mars.

Quelles communes sont concernées ? Quelle tolérance ? Pour quel équipement faut-il opter ? Voici ce qu'il faut savoir sur les nouvelles règles en vigueur.

Quelles sont les zones concernées ?

L'obligation des équipements hivernaux s'applique dans tous les départements d'Auvergne-Rhône-Alpes, mais pas dans toutes les communes. Le Cantal, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, la Savoie et la Haute-Savoie sont intégralement concernés par cette mesure. Pour les autres départements, l'obligation s'applique dans une partie des communes situées en zone de montagne. Cela concerne par exemple une centaine de communes de l'Isère, l'Ardèche ou la Loire et seulement 8 dans l'Allier. Voici la carte détaillée commune par commune.

Que dit la loi ?

Les voitures doivent désormais être équipées de quatre pneus hiver ou toutes saisons (marqués "M+S", "M.S" ou "M&S"). A défaut, les automobilistes doivent détenir dans leur véhicule des "dispositifs antidérapants amovibles" tels que des chaînes ou des chaussettes. L'objectif est d'améliorer la sécurité des usagers circulant dans les zones de montagne.

>> Loi montagne : non, les pneus neige ne sont pas obligatoires... si l'on a des chaînes ou des chaussettes dans le coffre

Le 4 octobre, le ministère de l'Intérieur avait annoncé une saison de tolérance pour cette année indiquant que les manquements ne seraient "pas sanctionnés cet hiver". Mais dès la saison prochaine, les automobilistes ne respectant pas la réglementation s'exposeront à une amende de 135 euros.

Pour quel équipement faut-il opter ?

Les automobilistes doivent maintenant faire leur choix dans la liste d'équipements obligatoires. Et mieux vaut y réfléchir avant de se rendre chez le garagiste. Les professionnels conseillent les pneus hiver aux personnes vivant en zone montagneuse. Seul inconvénient, il faut changer ses pneus tous les six mois. Il faut compter de 400 à 1 200 euros pour quatre pneus hiver.

Pour les automobilistes vivant dans un secteur concerné par cette obligation mais où la neige est rare, les pneus quatre saisons peuvent être un bon compromis. Performants entre -10 °C et +30 °C, ils sont 10 à 15 % plus cher qu'un pneu été mais peuvent être conservés toute l'année. Ils affichent toutefois des performances moindres sur les routes enneigées comme en haute montagne.

Enfin, mieux vaut avoir chaussettes ou chaînes sous la main si vous vous rendez en altitude, même avec des pneus adaptés. "En montagne, il est évident qu’il vaut mieux avoir quatre pneus hiver et un jeu de chaînes dans le coffre", nous expliquait Christophe Marcaggi, président de l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA). Il faut toutefois prendre le temps d'installer et enlever les équipements à chaque trajet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.