Réchauffement climatique : l'hiver 2023-2024 a été le 3e plus chaud jamais mesuré, un enneigement "perturbé" dans les Alpes

Dans un rapport publié ce jeudi, Météo-France indique que la France a connu son troisième hiver le chaud jamais enregistré. Un constat qui s'observe également à l'échelle des Alpes avec un enneigement "perturbé" et une limite pluie-neige remontée à une plus haute altitude.

"À l’échelle de la France et de la saison, la température moyenne devrait être supérieure à la normale d’environ 2 °C (moyenne de référence 1991-2020)." C’est ainsi que Météo-France entame son bilan climatique de l’hiver 2023-2024.

Comme au niveau national, les Alpes n'échappent pas à ce constat et à cet hiver se classant au troisième rang des plus chauds depuis le début des mesures en 1900, derrière ceux de 2020 (+2,3 °C) et 2016 (+2,1 °C).

Un enneigement déficitaire à basse altitude, mais excédentaire en haute montagne

Météo-France

Bilan climatique de l'hiver 2023-2024

Dans son rapport, Météo-France relève en moyenne, pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, des températures supérieures de 2,4 °C aux normales de saison. Par ailleurs, comme partout en France, la pluviométrie est excédentaire de près de 30 % pour la région alpine.

Un phénomène agissant directement sur l'enneigement des montagnes. "Dans les Alpes, la succession d’épisodes perturbés, associés à une limite pluie-neige qui remonte à plus haute altitude, a entraîné un enneigement déficitaire à basse altitude, mais excédentaire en haute montagne", souligne le rapport de Météo-France. "Une conséquence directe du changement climatique", ajoute l'institut.

Actuellement, l’hiver s’achève avec le retour de la neige sur des massifs peu enneigés durant la saison, hormis sur le nord des Alpes. "On se dirige vers un hiver exceptionnellement doux, surtout le mois de février. On est 3 à 4 °C au-dessus des normales saisonnières", souligne Vincent Latu, prévisionniste à Saint-Martin-d'Hères.

L'hiver 2017-2018, le dernier proche de la normale

Depuis début décembre, seule la période du 8 au 20 janvier a été caractérisée par un véritable épisode hivernal. 

Et ces observations se répètent depuis plusieurs années. Il s'agit de la sixième année consécutive où les températures sur les trois mois d'hiver sont plus chaudes que les moyennes des trois dernières décennies, d'au moins 0,8 °C.

L'hiver 2017-2018 (+0,1 °C) a été le dernier au cours duquel les températures ont été proches des normales de saison.