VIDEO. Bienvenue au Tennis Club d'Uriage, le "Roland-Garros sur Isère"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra avec Frédéric Lefrançois

À 600 km de la porte d’Auteuil, se situe le Tennis Club de Saint-Martin-d’Uriage, surnommé le "Roland-Garros sur Isère". Ses courts en terre battue sont strictement identiques à ceux du mythique tournoi parisien.

"Tu sens que tu peux glisser sans appréhension, tu sens que ça s’arrête bien, que ça crisse sous le pied !", se réjouit un joueur amateur. À Saint-Martin-d’Uriage, ce n’est pas sur n’importe quelle terre battue que les joueurs évoluent. Au tennis club de cette petite commune iséroise, on joue sur la même surface qu’à Roland-Garros ! Une terre battue couleur ocre devenue mythique et faisant le charme du tournoi de tennis parisien qui s’est ouvert dimanche 22 mai.


"La terre battue de Roland-Garros, c’est de la terre pilée. Donc tous les courts comme le nôtre, estampillés Roland-Garros, sont nécessairement avec une pellicule de briques pilées", explique Vincent Batteux, président du Tennis club de Saint-Martin-d’Uriage.

La couleur, c’est ce qui tape à l'œil, mais l’essentiel d’un court Roland est invisible. La vraie terre battue, c’est comme un iceberg : la partie la plus importante ne se voit pas. "Nous avons une couche de cailloux drainant, puis une couche de calcaire et dessus de la finition, donc de la brique pilée. Ce qui ne correspond vraiment qu’à une pellicule d'un ou deux millimètres", détaille Vincent Batteux.

Un entretien rigoureux

Un court en terre battue, c’est un lifting en profondeur tous les ans, ensuite, c’est de l’entretien au quotidien avec un soin tout particulier apporté à l’arrosage. Ces terrains ont besoin d’eau, plusieurs fois par jour.

La journée c’est un arrosage de surface, très rapide, tandis que le soir on peut faire un arrosage d’une demi-heure par court, histoire de bien inonder les zones de fond de courts pour qu'elles durcissent et soient un peu plus compactes.

Vincent Batteux

Compacte, mais pas trop. Ni trop dure, ni trop souple, la terre battue à la mode Roland doit juste être parfaite, toujours prête à l’emploi. "On vérifie qu’il n’y a pas de trous, que les lignes sont parfaites. Chaque matin, on vérifie la jouabilité du terrain", poursuit Vincent Batteux.

S’entraîner dans les meilleures conditions

Les courts de Saint-Martin-d’Uriage permettent de jouer ou de s’entraîner à domicile comme si on était déjà en terre parisienne. Ils sont homologués "Roland-Garros" et même labellisés "Paris 2024". Dans deux ans, ils pourraient donc accueillir les entrainements des joueurs qui participeront aux Jeux olympiques.

Loan Massard, lui, va jouer son premier Roland-Garros junior dans quelques jours. Et désormais la terre battue n’a plus de secret pour lui, "les balles rebondissent beaucoup, ça prend beaucoup les effets, il y a beaucoup plus d’échanges, c’est vraiment plus difficile !"

La semaine prochaine Loan Massard pourra faire la différence entre la terre d’Isère et celle de Paris. Normalement, il n’y verra que du feu, car hormis le décor, il aura sous ses pieds le même niveau de qualité.

durée de la vidéo : 03min 20
Saint-Martin-d’Uriage, le Roland-Garros de l’Isère ©FTV