VIDEO. Isère : fascinantes et poétiques, il crée des machines volantes inspirées de Léonard de Vinci et de Jules Verne

Elles semblent tout droit sorties de l'univers de Jules Verne ou de Léonard De Vinci. Les machines volantes, animées et merveilleusement poétiques de Serge Reynaud sont connues et reconnues partout dans le monde. Le créateur a accepté d'ouvrir son étonnant atelier, dans le Trièves.

La tête et l'âme dans le ciel et les étoiles, c'est dans le Trièves, en Isère, que Serge Reynaud s'est installé avec sa compagne Claudia Marchesin. Artistes plasticiens de renommée internationale, tous les deux sont uniques en leur genre.

Créateurs de machines volantes improbables, leurs astronefs volent uniquement "dans l'imaginaire" et ramènent au temps des premiers rêveurs et pionniers de l'aviation.

Un atelier étonnant où naissent des créatures fascinantes, apparemment volantes et animées. Elles ont sillonné toute l'Europe, et bien d'autres pays. Exposées, connues et reconnues.

En quarante ans, le facétieux artiste plasticien n'a rien perdu de son inspiration et de son appétit : "toutes les machines auxquelles je donne vie, créent l'illusion, regardez", dit-il en manipulant délicatement l'une d'elles, "celle-ci donne l'impression de voler, alors qu'en réalité ses ailes sont bloquées."

Serge Reynaud est un amoureux de la "Beauté de l'Inutile", mais ses oeuvres exigent de longues recherches, qui lui ont permis de développer de savantes théories sur l'aviation : "je me suis rendu compte que tous les as de l'aviation avaient de grosses moustaches, j'en ai déduit que sans grosses moustaches, on ne peut pas faire de progrès dans le domaine de l'aviation".

Plus sérieusement, l'inventeur a exploré toute l'histoire des plus grands, plongé dans l'univers de Jules Verne ou de Léonard de Vinci, s'inspirant de l'aventure des hommes volants et de l'histoire de l'aviation en véritable spécialiste, accumulant recherches graphiques, plans, esquisses. "En réalité, ce qui m'attire, c'est surtout ce qui n'a pas volé, ou volé de travers. L'esprit d'aventure, d'explorateur, qui me fascinait enfant", avoue l'artiste qui est même allé jusqu'à fabriquer une aile géante, directement à partir d'un dessin du Maître italien. "L'idée, c'était de reproduire au plus près l'impression que l'on a en regardant son dessin, la légèreté, la grâce, et de percer un peu le mystère De Vinci, ce génie".

La maison des artistes est aussi un atelier et une galerie d'art, qui accueillent du public. Pour tout savoir, vous pouvez consulter leur site, "Art of Flying ".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture histoire aviation aéronautique