VIDEO. Isère : un petit serval et un jaguarondi, deux félins rares, sont nés au Domaine des fauves de Fitilieu

Le Domaine des fauves de Fitilieu, en Isère, a enregistré plusieurs naissances rares ce printemps. Parmi elles, un petit serval et un jaguarondi. Deux espèces méconnues et fortement menacées dans leur environnement naturel.

Sous la surveillance avisée de ses parents, Freki, le jeune loup arctique, explore son enclos. Le petit félin a tout juste 2 mois et demi, l'âge de la curiosité chez les louveteaux. "Tous les jours, il va un petit peu plus loin, il découvre un petit peu plus. Toujours avec son papa ou sa maman, jamais tout seul. On note que son père, qui est lui-même né ici en 2019, est très protecteur", remarque Romain Lodi, responsable animalier au Domaines des fauves de Fitilieu.

Le petit loup arctique fait partie des nouveaux nés du zoo de Fitilieu. Si, lui, découvre déjà ses terres sous bonne garde, d'autres sont encore à la nurserie avec maman. Difficile de s'approcher du petit serval tant la femelle est protectrice. Sa naissance était une surprise pour les équipes du zoo de Fitilieu, la première pour cette espèce depuis 4 ans.

Deux petits félins rares, un serval et un jaguarondi, sont nés ce printemps au Domaine des fauves de Fitilieu, en Isère. Des espèces méconnues et fortement menacées dans leur environnement naturel. ©France 3 Alpes

"Sekhmet est une très bonne mère. Elle l'a toujours été, explique Romain Lodi. Et pour être bonne mère, il faut être protectrice. Donc elle va défendre son petit corps et âme." Si le serval est rare en captivité, le jaguarondi l'est encore plus.

Des espèces menacées et méconnues

Ce drôle de félin sud-américain à la tête de loutre ou de belette est méconnu, fortement menacé, comme beaucoup au Domaine des fauves. "C'est un animal qui subit de plein fouet les mêmes problèmes que les autres félins sud-américains, la déforestation en particulier, la perte de son habitat naturel", ajoute le soigneur animalier. Le couple de jaguarondi du parc vient de donner naissance à un petit. Une bonne nouvelle pour le parc spécialisé dans les félins.

"On connaît les lions, les tigres, les panthères, les guépards… Ces animaux sont eux-mêmes menacés, mais tous les petits félins, les chats pêcheurs, les caracals, les chats de Geoffroy, les chats rubigineux, les chats des marais, sont aussi menacés et inconnus du grand public, explique Romain Lodi. Quand on a une naissance, ça nous permet d'en parler et ça permet aussi de grossir les effectifs au niveau européen."

Grossir les effectifs pour assurer, dans les zoos, la conservation de ces espèces rares. Une mission pour le Domaine des fauves qui compte beaucoup sur deux autres couples, les pumas et les chats des marais, qui pourraient eux aussi bientôt donner des petits.