Décès accidentel d'un jeune fuyant la police à Vienne: la famille veut porter plainte

© Yannick Kusy / France 3 Rhône-Alpes
© Yannick Kusy / France 3 Rhône-Alpes

Mardi 22 novembre à Vienne, un jeune homme âgé de 19 ans a trouvé la mort, percuté par un train sur une voie ferrée. Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les causes de ce drame. La mère du jeune homme souhaite porter plainte pour homicide involontaire. 

Par TD

Selon le témoignage du conducteur du train, Joaïl marchait seul, mardi vers 15 heures, le long de cette voie ferrée lorsqu'il a été mortellement percuté.

D'après le Procureur de la République de Vienne, Jérôme Bourrier, la victime tentait d'échapper à des policiers municipaux qui voulaient le soumettre à un contrôle. 

Il aurait été repéré, dans une rue proche, sur un quad non-immatriculé. Connu de la justice pour quelques délits, il se serait alors enfui vers la ligne ferroviaire. 

Selon maître Devers, avocat de la famille de Joaïl, les policiers auraient mis en danger le jeune homme en le poursuivant jusque sur les rails. "Au moment où il a passé le grillage, qu'il s'est trouvé sur la voie ferrée, il était dans une zone éminemment dangereuse (...) les policiers avaient conscience du danger, et en connaissance de cause, ils l'ont poursuivi" explique-t-il.  

Convoquée vers 23 heures au commissariat de Vienne pour être informée du drame, la mère de la victime s'appuie sur les propos de deux témoins, amis de Joaïl, qui affirment que les policiers l'avaient menacé avec une bombe lacrymogène, provoquant ainsi sa fuite. 

"C'est eux qui l'ont mis en danger", martèle Fatima, la mère de Joaïl, "ils ont continué à le poursuivre jusqu'à l'amener sur les rails (...) pour moi ce n'est pas un accident du tout". 

D'après le procureur, les policiers auraient interrompu leur poursuite.

La famille souhaite déposer une plainte pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. 

Une enquête a été ouverte pour rechercher les causes de la mort. 


Reportage Yannick Kusy, Emilie Rosso, Laurie Cortial:

Vienne : un jeune homme percuté par un train après un contrôle de police municipale

(Intervenants: Maître Gilles Devers, avocat de la famille; Fatima, mère de la victime)

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus