Sexagénaire mortellement poignardé en Isère : en garde à vue, son frère reconnaît "une rixe" sur fond d'alcool

Après la mort d'un homme de 60 ans, poignardé à son domicile d'Estrablin (Isère), son frère a été placé en garde à vue ce mardi 5 mars. Le suspect reconnaît une rixe à l'origine de leurs blessures alors qu'il était fortement alcoolisé.

Un homme de 68 ans a été placé en garde à vue, suspecté d'avoir poignardé à mort son frère à leur domicile d'Estrablin, en Isère. Le suspect a lui-même alerté les secours dimanche après-midi, leur indiquant que la victime, âgée de 60 ans, souffrait de graves blessures.

Les secours n'ont pas pu réanimer le sexagénaire, déclaré décédé sur les lieux. Il présentait, selon les premières constatations du médecin légiste, deux plaies au niveau du thorax, laissant ainsi penser à une blessure mortelle par arme blanche.

Le suspect fortement alcoolisé

Son frère aîné a été hospitalisé après les faits, souffrant d'une blessure au niveau de la carotide, avant d'être placé en garde à vue mardi. "La garde à vue du mis en cause, prise du chef d’homicide volontaire par personne en état d’ivresse manifeste, est toujours en cours", indique dans un communiqué la procureure de Vienne, Audrey Quey, mercredi 6 mars.

Entendu par la gendarmerie, le suspect "conteste avoir eu l’intention de blesser son frère, même s’il reconnaît une rixe à l’origine de leurs blessures réciproques", poursuit Mme Quey, ajoutant qu'il "présentait une forte alcoolisation" de 2,17 grammes d'alcool par litre de sang au moment des faits.

Le sexagénaire sera déféré jeudi au pôle criminel du parquet de Grenoble qui va procéder à l'ouverture d’une information judiciaire.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité