J.O Tokyo 2021 : Kévin Mayer décroche l'argent en décathlon

Blessé au dos, le décathlonien Kevin Mayer remporte la médaille d'argent du décathlon aux JO de Tokyo. L'ancien pensionnaire du club d'athlétisme de Tain-Tournon a tout donné au javelot et aux 1500 mètres pour monter sur la boite.
Décathlon : Kevin Mayer décroche l'argent aux JO de Tokyo malgré ses blessures
Décathlon : Kevin Mayer décroche l'argent aux JO de Tokyo malgré ses blessures © Wang Lili / MaxPPP

Oublié le temps où 4e au classement général après 4 épreuves sur 10, Kevin Mayer est en pleurs à Tokyo. "Le rendez-vous de ma vie est complètement gâchéJe peux quand même faire de l'athlé mais je ne prends aucun plaisir. J'ai des éclairs dans le bas du dos dès que je fais quelque chose", expliquait-il après la troisième épreuve de la journée, le lancer de poids. Ce 5 aout, à l'issue du général, Kevin Mayer a retrouvé le sourire. Il est deuxième et décroche la médaille d'argent. 
Il offre à l'équipe de France d'athlétisme sa première récompense dans ces Jeux de Tokyo et la 27e de la délégation française.

100m : départ compliqué pour Mayer 

Lors de la première épreuve, le Français n'a pu faire mieux que la 9e place, obtenue en 10"68. Loin derrière son principal adversaire à la victoire finale, le Canadien Damien Warner, qui a égalé le record du monde de la discipline en 10"12. Au terme de l'épreuve, Kevin Mayer compte 933 points, soit 133 de moins que Damien Warner (1066). 

Longueur : Mayer assure, Warner s'envole 

Sans surprise, Warner a également conforté sa première place après l'épreuve de saut en longueur. Le Canadien s'est envolé à 8m24 (avec cette performance, il aurait terminé troisième du concours olympique de saut en longueur cette année). Kévin Mayer a, lui, battu sa meilleure marque de l'année avec un saut à 7,50m. Très loin néanmoins de son record personnel (7,80m). Après l'épreuve, le Français remonte à la 4ème place avec 1862 points, loin derrière Warner qui culmine à 2189 points. 

Poids : la contre-performance qui fait mal 

C'est durant cette troisième épreuve que Kévin Mayer avait sa plus belle chance de la matinée de remonter au classement. Le Français a déçu avec un jet à 15,07m, très loin de sa référence (17,08m). La Canadien Damien Warner a signé une vraie performance avec un lancer à 14,8m (record 15,34). Conséquence : le français ne lui reprend que 17 petits points. Au terme de la matinée, le canadien compte 304 points d'avance sur Mayer, qui stagne à la 4ème place (2966 contre 2 662). C'est au terme de cette épreuve que le Français a révélé être blessé au dos. 

Hauteur : Mayer prend son envol 

Kévin Mayer se rassure au saut en hauteur. Alors qu'il faisait l'impasse sur de nombreuses hauteurs de saut, ne commençant son concours qu'à 1,93m, les images de lui, allongé sur sa serviette pour soulager son dos, pouvaient inquiéter. Le Français a finalement réalisé une superbe performance, passant une barre à 2,08m, la troisième meilleure performance du concours. Le Canadien Damien Warner n'a réussi qu'un saut à 2,02m. Au classement, Mayer regagne du terrain mais reste 4ème au classement provisoire avec 3540 points, soit 248 de retard sur Warner (3788).

400m : nouvelle contre-performance  

Sur l'épreuve du 400m, Kévin Meyer n'a pu faire mieux qu'une 4ème place dans sa série, franchissant la ligne au bout de 50"31. Une contre-performance qui ponctue une journée en dents de scie pour le Français. La Canadien Damien Warner a couru en 47"48. Au final, Kevin Mayer compte 382 points de retard sur Warner (4 722 contre 4 340).

Le Français retrouve le sourire 

Au micro de France Télévisions après la cinquième et dernière épreuve de la journée, Kévin Mayer avait retrouvé le sourire. Il a commencé par admettre qu'il a pris des anti-inflammatoires pour calmer son dos, une chose qu'il "n'avait pas faite depuis 5 ans". Pour le Français il s'agit d'un "joker" qui lui permet de retrouver du plaisir. "J'étais très frustré [ce matin]. Je suis un passionné de décathlon, je dédie ma vie à ce sport alors arriver aux jeux et ne pas pouvoir s'exprimer c'est tout simplement horrible", a-t-il commenté.

Au sujet de sa performance au saut en hauteur : ce fut "un énorme plaisir de sauter à 2,07m. Cela ne m'était pas arrivé depuis 2017 !" Pour le 400 m, Kévin Mayer se dit déçu "je n'ai pas pu le travailler à l'entrainement, ce n'était pas la priorité. Je suis parti sur un faux rythme, j'ai essayé de rattraper mais au final plus de 50 secondes cela fait vraiment mal. Je suis un peu déçu mais vu le gouffre dans lequel j'étais ce matin, ce n'est pas grave", conclut-il. 

Pour la seconde journée, le Français a serré les dents durant les épreuves du 110 m haies, du lancer de disque, du saut à la perche. Au moment du lancer de javelot, la gagne a été la plus forte avec un record personnel à 73.09 et confirmée sur le 1500 m, l'ultime épreuve. Il affiche alors 8726 points et termine derrière le Canadien Damian Warner (9018 points), nouveau détenteur du record olympique et premier homme à dépasser les 9000 points aux Jeux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport athlétisme