Cet article date de plus de 6 ans

A "Jazz à Vienne", Natacha Atlas et Ibrahim Maalouf offrent un voyage métissé

Un instant élégant mêlant jazz contemporain et mystères orientaux. Voilà ce qu'ont proposé Natacha Atlas et Ibrahim Maalouf au public du théâtre antique à l'occasion de la 35e édition du Festival Jazz à Vienne. France 3 Alpes était là. 

##fr3r_https_disabled##REPORTAGE. Istanbul 2012. Natacha Atlas croise la route d'Ibrahim Maalouf. Elle, c'est la rose pop du Caire. La "crooneuse des sables" née d'un père égyptien et d'une mère anglaise et ondulant incessamment entre orient et occident.
Lui, c'est la sensation jazz française du moment, le trompettiste casse-cou d'origine libanaise au parcours atypique et à la musique transgressive. 

Une collaboration qui semblait écrite

Il est charmé par sa voix. "La seule voix arabe d'occident qui peut encore se revendiquer authentique, à la fois contemporaine et moderne", confie-t-il. Il va coécrire, arranger et produire son tout dernier opus, River Nile. Un écrin aux mille et une inflexions conçu pour accueillir la voix étonnante de la princesse égyptienne.

Et une collaboration qui semblait écrite depuis toujours. "Ensemble, on a construit un voyage, un rapprochement entre nos deux mondes, l'orient et l'occident", souffle Natacha Atlas.

Interview de Damien Borrelly, Franck Ceroni, Gilles Coutable, Pierre Maillard 
Interview Natacha Atlas et Ibrahim Maalouf

C'est ce voyage qu'ont proposé les deux artistes aux près de 6.000 personnes qui étaient venues se tasser sur les pierres chaudes du théâtre antique. Un véritable vent de liberté est venu souffler sur ces amoureux de jazz. Un concert poétique, élégant et empli d'éclectisme stylistique. 

Extrait 
durée de la vidéo: 05 min 21
Extrait Natacha Atlas - Ibrahim Maalouf

Lundi 29 juin, le duo a proposé à Robinson Khoury de prendre part à ce voyage au bout des musiques du monde. Le jeune homme de 20 ans est le tromboniste du groupe Uptake. Un quartet débordant de groove et d'énergie issu de la jeune scène lyonnaise mais déjà passé maître dans l'art de l'interplay, cette façon complice de partager et faire circuler la musique. "C'est une première pour moi, c'est un peu stressant, mais je vais tout donner. Quand on fait un instrument cuivre, on connaît forcément Ibrahim Maalouf et je suis très admiratif de ce qu'il fait", confie-t-il alors qu'il vient de fêter sa grande première sur cette grande scène du Festival.

Interview 
durée de la vidéo: 03 min 29
Interview Robinson Khoury

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de partir au pays d'Ibrahim Maalouf et de Natacha Atlas, "Myriad Road", leur prochain album, sortira dès cet automne. Quant à Robinson Khoury, il goûtera à nouveau au frisson de la scène le 11 juillet, avec son groupe Uptake pour la soirée de clôture "All night Jazz".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jazz à vienne culture musique