L'Eglise va renforcer sa “cellule de veille” contre la pédophilie

© AFP
© AFP

Frappée par des affaires d'agressions sexuelles qui ont fragilisé le cardinal Barbarin,l'Eglise va renforcer sa "cellule de veille" sur la pédophilie et travailler à l'"accueil et l'écoute des victimes".La conférence épiscopale réaffirme à cette occasion son soutien à l'archevêque de Lyon. 

 

Par (AFP)

Mgr Olivier Ribadeau-Dumas,porte parole des evêques de France, a annoncé que l'Eglise allait renforcer sa cellule de veille sur la pédophilie après la mise en cause dont a fait l'objet Mgr Barbarin.Mgr Olivier Ribadeau Dumas précise dans un entretien avec l'AFP les mesures que l'Eglise va mettre en place :

  •  "Les évêques ont décidé de prendre un temps important lors de leur prochaine rencontre en avril pour pouvoir faire des propositions et voir ce qu'il y a lieu de mettre en place, dans la continuité de ce qui existe déjà, avec la cellule de veille pour la pédophilie, dont le rôle sera très certainement amplifié.
  • "Les évêques il y a quinze ans se sont saisis de cette question et depuis n'ont jamais cessé de travailler.L'Eglise est une institution qui a sans doute le plus travaillé cette question-là par rapport à d'autres institutions.( ...) Aujourd'hui, certaines de ses victimes se manifestent, c'est donc que le travail que nous avons mené est salutaire dans le sens où c'est un travail de prévention, d'accueil et d'écoute. Mais il y a des cas anciens qui apparaissent et que nous allons traiter bien évidemment, que nous allons prendre en compte, parce qu'il y a nécessité de soulager toute personne qui a souffert d'actes de pédophilie.
  • Question :  L'association de victimes "La parole libérée" estime que vous n'avez pas "pris la mesure" de la situation. Quelle est votre réponse ?
  • Réponse : Je pense que les travaux que nous avons mené et les nouvelles déclarations qui ont été faites à cette occasion montrent que l'Eglise catholique a vraiment pris la mesure de la situation (...) et qu'elle continuera à être tournée vers les victimes.
  • Question :La conférence maintient-elle son soutien à Mgr Barbarin ?
  • Réponse :La conférence n'a pas à maintenir ou pas maintenir, la conférence bien-sûr soutient Mgr Barbarin.
  • Question :Faut-il, selon vous, maintenir en responsabilité pastorale un prêtre condamné pour abus sexuels ?
  • Réponse : Il n'y a pas de réponse générale à cette question-là. Les situations sont très diverses, les cas de pédophilie sont différents des cas d'agressions sexuelles portés sur des majeurs. La question qui se pose [...] dans le respect et la protection nécessaire des victimes, c'est: est-ce que quelqu'un qui, une fois dans sa vie, a commis un acte qui est condamnable, est-ce qu'il est condamné à la mort sociale ou pas. C'est une question que la société doit se poser et que dans l'Eglise, nous nous posons."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les toques blanches et l'hotel dieu de Lyon

Les + Lus