Cet article date de plus de 6 ans

La Rand'Auvergne fête ses 25 ans ce week-end (MàJ)

Déjà un quart de siècle qu'elle fait chauffer les moteurs... Cette année, 550 motards participent à l'une des grandes classiques de l'enduro. Une course-plaisir qui met les pilotes à l'épreuve du terrain.
500 kilomètres, 10 spéciales chronométrées et 56 communes traversées en deux jours...
Voilà qui donne une idée de la dimension de ce rallye tout terrain, né en 1991. Une première édition qui rassemblait 250 participants. Cette année, ils sont deux fois plus nombreux, en pays d'Ambert. Et visiblement heureux d'en découdre avec un parcours étudié, justement, pour leur en faire baver...

"En général, on fait des grandes spéciales à la Rand'Auvergne, c'est ce qui fait notre renommée", explique Stéphane Duret, le président du moto-club du Livradois. "Et puis le parcours, c'est typé enduro. Ce matin, je pense que ça a du les secouer un peu", ajoute-t-il avec un sourire.


L'une des difficultés, pour les moins aguerris, c'est "la montée de côte" à Vollore-Montagne, un amoncellement de pierres qui pavaient jadis la voie romaine. "On est habitués, on est là pour ça", affirme un concurrent. Une compétition qui propose aussi du spectacle avec les épreuves spéciales banderolées. C'est là que les élites jouent le chrono. Deux fois vainqueur en 2013 et 2014, l'Auvergnat Marc Bourgeois a réalisé le triplé. Il s'est imposé pour la 3ème année consécutive devant Jérémy Tarroux et Julien Gauthier.

durée de la vidéo: 04 min 02
La Rand'Auvergne fait son show

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport auto-moto