• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Laurent Wauquiez assume l’envoi des SMS aux lycéens

C’est une polémique « surréaliste », a réagi Laurent Wauquiez au micro de France Bleu, mercredi 5 septembre. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, accusé d’avoir envoyé des SMS aux lycéens à des fins politiques a expliqué qu’il s’agissait de les inciter à utiliser le Pass’région. / © ERIC FEFERBERG / AFP
C’est une polémique « surréaliste », a réagi Laurent Wauquiez au micro de France Bleu, mercredi 5 septembre. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, accusé d’avoir envoyé des SMS aux lycéens à des fins politiques a expliqué qu’il s’agissait de les inciter à utiliser le Pass’région. / © ERIC FEFERBERG / AFP

C’est une polémique « surréaliste », a réagi Laurent Wauquiez au micro de France Bleu, mercredi 5 septembre. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, accusé d’avoir envoyé des SMS aux lycéens à des fins politiques, s'est expliqué.

Par K.T.

Dans un entretien accordé à nos confrères de France Bleu, Laurent Wauquiez a été interrogé, mercredi 5 septembre, sur le SMS envoyé aux lycéens d’Auvergne-Rhône-Alpes. Dans ce texto, le président de Région écrivait : « Je vous souhaite à tous une excellente rentrée, et que cette année vous réserve à tous de belles réussites ! ». Pour l’opposition, il y a eu une utilisation abusive des données du fichier du Pass’Région, destiné à proposer des réductions aux lycéens.

Sur France Bleu, Laurent Wauquiez s’est défendu d’avoir envoyé ce SMS à des fins politiques. « "Parfois dans notre pays, on a le don de faire des polémiques stériles. Ce Pass’Région est destiné à aider nos lycéens, faire en sorte qu’ils puissent avoir des tarifs réduits sur le sport, la culture. (...) Ce que j’ai constaté, c’est que malheureusement, trop souvent, ils n’en connaissent pas l’existence. Que le président de Région souhaite une bonne rentrée aux lycéens et les incitent à utiliser le Pass’Région, vous me reconnaitrez que ça me semble assez normal. », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « L’opposition ferait mieux de se concentrer sur ces sujets plutôt que de faire des polémiques qui n’ont pas de sens ».

De son côté, la CNIL, l'autorité chargée de veiller au respect de la vie privée dans le domaine informatique va "demander des précisions" à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour Laurent Wauquiez : "C’est normal et on répondra à la CNIL. Au moment de l’inscription, les étudiants acceptent qu’on puisse les contacter. Je vais vous donner un scoop : les étudiants aujourd’hui ne fonctionnement plus au télégramme ou à la lettre. Si vous voulez les contacter, il vaut mieux leur mettre un message sur leur smartphone », a-t-il poursuivi.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus