Le Prince Albert II de Monaco en visite dans l’Allier et le Puy-de-Dôme

Jeudi 15 juillet, le Prince Albert II de Monaco est en déplacement en Auvergne. Il a débuté sa visite à Abrest, dans l’Allier, au sein de l’usine automobile Ligier.
Jeudi 15 juillet, le Prince Albert II de Monaco est en déplacement dans l'Allier et le Puy-de-Dôme.
Jeudi 15 juillet, le Prince Albert II de Monaco est en déplacement dans l'Allier et le Puy-de-Dôme. © D.Cros / FTV

Ce n’est pas tous les jours qu’un prince est en déplacement en Auvergne. Ce jeudi 15 juillet, Albert II de Monaco a quitté le rocher monégasque pour une visite au centre de la France. En milieu de matinée, il a commencé son déplacement en s’arrêtant à Abrest, dans l’Allier, pour découvrir l’usine automobile Ligier. Un passage obligé pour ce passionné de voitures qu’est le prince. Il s’est même essayé au volant d’un véhicule.
 

Le PDG de Ligier, François Ligier, a fait découvrir son entreprise à Albert II. La visite a duré environ une heure. Ligier est le leader européen des voitures sans permis.
 

Un illustre ancêtre

Le prince est attendu ensuite dans le Puy-de-Dôme, à Eiffiat. Un de ses ancêtres, Antoine Coëffier de Ruzé, y est enterré. Il vécut dans ce petit village au XVIIe siècle. Maréchal de France et ascendant de la famille Grimaldi, le marquis d’Effiat était un proche du cardinal de Richelieu. Il fonda notamment un collège tenu par les Oratoriens, une congrégation religieuse catholique. Ce jeudi matin, Albert II s'est rendu en l’église Saint-Blaise où repose le corps de son ancêtre, puis il a visité le château où vécut Antoine Coëffier de Ruzé. Albert II est le premier membre de la famille princière de Monaco à se rendre dans ce village du Puy-de-Dôme.
 

Une plaque commémorative a été dévoilée à Eiffiat lors du passage du prince Albert II de Monaco.
Une plaque commémorative a été dévoilée à Eiffiat lors du passage du prince Albert II de Monaco. © Delphine Cros / FTV

Eiffiat fait partie des 60 collectivités françaises qui ont établi un partenariat avec la principauté de Monaco. La commune de Carladès dans le Cantal a été la première en Auvergne à créer ce lien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
albert ii de monaco international monaco