Le variant britannique représente plus de 50% des nouvelles contaminations en Isère, Savoie et Haute-Savoie

Dans son bilan épidémiologique du 5 mars, l'ARS note que la proportion du variant britannique dans les nouveaux cas de Covid-19 dépasse les 50% en Isère, Savoie et Haute-Savoie. La présence des variants brésilien et sud-africain est forte en Savoie. 

Test de dépistage du Covid-19.
Test de dépistage du Covid-19. © France télévisions

À l'image de la tendance nationale, les trois départements alpins de l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie enregistrent désormais une proportion de plus de 50% du variant britannique dans les nouveaux cas de Covid-19. C'est ce que note l'Agence régionale de santé (ARS) qui reprend les derniers chiffres de Santé publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire du 5 mars. 

D’après les dernières données, les variants, plus transmissibles, continuent de progresser et deviennent majoritaires dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Leur proportion dans la région Auvergne-Rhône-Alpes atteint 59,5% pour le variant britannique et 3,8% pour les variants sud-africain et brésilien. Les départements alpins se situent dans la moyenne des chiffres régionaux avec par exemple un taux de présence du variant britannique de 57,9% en Isère. À ce jour, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes suit près de 70 situations liées aux 3 variantes dans l’Isère. Ces situations sont en cours d’investigations, dont 11 qui représentent des clusters. 

La carte du degré de présence des variants sud-africain et brésilien dans les départements français. 

La carte du degré de présence des variants sud-africain et brésilien dans les départements français.
La carte du degré de présence des variants sud-africain et brésilien dans les départements français. © Santé publique France.

Plus de 10% de cas de variants sud-africain et brésilien en Savoie

Les variants sud-africain et brésilien n'ont pas encore pénétré de manière importante la Haute-Savoie et l'Isère. Dans ce dernier département, le taux cumulé de ces deux variants atteint 1,8%, contre 3,8% dans la région. De manière assez surprenante, la Savoie affiche en revanche des chiffres assez inquiétants. La présence des variants sud-africain et brésilien atteint 10,1% dans le département savoyard, alors que la moyenne nationale est de 6,8%. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société