Cet article date de plus de 4 ans

Les chiens policiers ont un excellent flair, c'est scientifiquement prouvé!

Grâce à une étude, le CNRS a démontré que le flair des chiens de la police technique et scientifique était fiable. Un odorat incroyable qui permet de prouver la présence d'un suspect sur le lieu d'une infraction
Un chien policier à l'entraînement, pour reconnaître une odeur parmi d'autres.
Un chien policier à l'entraînement, pour reconnaître une odeur parmi d'autres. © F3RA
L'ADN, les empreintes digitales... Des éléments de preuve souvent utilisés dans les enquêtes criminelles. Mais saviez-vous que l'odeur peut aussi être déterminante dans une enquête?

Il existe depuis 15 ans en France, un service d'odorologie, et de reconnaisance des odeurs par des chiens spécialisés. Un service qui se situe à Ecully, au sein de la sous-direction de la police technique et scientifique.
Des scientifiques lyonnais du Centre de recherche en neurosciences de Lyon qui associe des scientifiques du CNRS, de l'université Lyon-1 Claude-Bernard et de l'Inserm, ont analysé 18.200 essais réalisés entre 2003 et 2013 par 13 chiens de ce service. 

Résultat: "Il n'y a pas de machine qui puisse faire mieux ou plus rapidement que les chiens dont la tâche est l'identification", selon Barbara Ferry, chercheure au CNRS.

durée de la vidéo: 02 min 04
L'odorologie, une science exacte

ITV 1 : Major Olivier Bregeras - Responsable du service odorologie
ITV 2 : Commissaire Elvire Arrighi - Chef de la section criminalistique
ITV 3 : Barbara Ferry - Chercheure du CNRS


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sciences sorties et loisirs