• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1. Lyon en déroute à Paris

Dimanche 7 octobre. Partis avec l'intention de résister autant que faire se peut, les lyonnais ont vécu une deuxième mi-temps cauchemardesque. Et Kylian Mbappé de leur infliger un quadruplé en treize minutes, qui va rester dans les annales. Au final, c'est un 5 à 0 historique que les parisiens infligent à Lyon. / © FRANCK FIFE / AFP
Dimanche 7 octobre. Partis avec l'intention de résister autant que faire se peut, les lyonnais ont vécu une deuxième mi-temps cauchemardesque. Et Kylian Mbappé de leur infliger un quadruplé en treize minutes, qui va rester dans les annales. Au final, c'est un 5 à 0 historique que les parisiens infligent à Lyon. / © FRANCK FIFE / AFP

Partis avec l'intention de résister autant que faire se peut, les lyonnais ont vécu une deuxième mi-temps cauchemardesque. Et Kylian Mbappé de leur infliger un quadruplé en treize minutes. Au final, c'est un 5 à 0 historique que les parisiens infligent à Lyon (9e journée de Ligue 1).

Par AFP/CC

C'est un OL littéralement atomisé qui est ressorti de sa soirée au Parc des Princes. Et le dynamiteur-en-chef n'est autre que le jeune prodige du PSG Kylian Mbappé auteur d'un quadruplé en treize minutes face au portier portugais Anthony Lopes, écoeuré par le génie du jeune Français qui a même assuré qu'il "aurait dû marquer plus de buts".

Mbappé déjà dans l'histoire de la L1

Mbappé avait pourtant quitté Lopes le crâne ensanglanté en janvier, victime d'un choc brutal avec le gardien lyonnais lors du dernier Lyon-PSG, remporté par l'OL (2-1). Mais les retrouvailles attendues entre les deux joueurs ont tourné court: le phénomène de 19 ans seulement a fait parler la foudre pour devenir le plus jeune joueur depuis 45 ans à inscrire quatre buts en Ligue 1.

Une première mi-temps très équilibrée

Fer de lance de l'attaque du PSG contre un OL dominateur dans la maîtrise du ballon en première période, l'attaquant français a tout de suite montré qu'il était prêt à en découdre face au rugueux portier de Lyon. Après huit minutes de jeu seulement, il a cherché le face-à-face dans un angle
fermé, n'a pas eu peur du contact, et a provoqué d'un habile geste technique la faute de Lopes, offrant un penalty à son meneur Neymar, qui l'a transformé sans trembler.

Une deuxième période hallucinante

Mais c'est en seconde période que le feu follet a sorti son plus bel attirail : après trois face-à-faces manqués - une inefficacité qu'il avait connue en milieu de semaine contre l'Etoile Rouge de Belgrade (6-1) où le but avait tardé à arriver -, le champion du monde a eu besoin de treize petites minutes pour tromper son rival par quatre fois (61e, 66e, 69e, 74e).

"A aucun moment j'ai douté, car un attaquant, tant qu'il se crée des occasions, tout va bien. Le jour où j'arrêterai de m'en créer, je commencerai à réfléchir", a-t-il analysé après son festival de buts.

Mbappé leader du classement des buteurs avec... Neymar

Cinq matches, huit buts: voilà le bilan de l'ancien attaquant de Monaco cette saison, lui qui a su faire le dos rond puis se remobiliser après trois matches
de suspension dus à un mauvais geste contre Nîmes. Il est co-meilleur buteur de L1, en compagnie de... son alter ego Neymar.
    
Des statistiques dignes du "roi" Pelé. Celui-ci ne devrait pas modifier son avis sur le Français après ce récital. Alors que Mbappé l'avait remercié pour l'envoi d'un maillot de son club de Santos dédicacé, le Brésilien avait en effet de nouveau vanté le style de jeu de son fils spirituel: "De rien. Je pense que tu as quelque chose de spécial. Je n'ai que deux conseils à te donner, reste toujours humble et continue à travailler dur. Je suis sûr que tu vas le faire". 
 

Le portier lyonnais Anthony Lopes : "5-0, c'est très sévère"

"On était venu avec de belles intentions... et puis il y a ce penalty qui nous coupe un peu les jambes. On a eu quelques opportunités de revenir en première période, mais on le fait pas. On a de grosses occasions en deuxième, on doit être plus tueur.

Contre des équipes comme ça, ça se paie cher. On était venus pour jouer, c'est compliqué. On n'a pas été au niveau. 5-0, c'est très sévère, ça fait beaucoup.
Maintenant, on va se reposer pendant la trêve, remettre le bleu de chauffe. On ne va pas baisser les bras, on va continuer à travailler, ne pas baisser les bras."

Sur le même sujet

Arverniales 2019

Les + Lus