Livres de l’été : les coups de cœur de libraires d’Auvergne

Quatre libraires de l’Allier, du Cantal, de Haute-Loire et de Puy-de-Dôme vous aident à faire votre choix parmi les livres du moment, avant de partir en vacances. Polars, livres jeunesse, BD ou encore roman régionaliste, voici leurs coups de cœur.
Quatre libraires d'Auvergne vous donnent des conseils de lecture pour cet été.
Quatre libraires d'Auvergne vous donnent des conseils de lecture pour cet été. © Catherine Lopes / FTV

Votre valise est presque prête. Les maillots de bain, la crème solaire, les shorts, tout va rentrer dans les bagages, à l’exception des livres. Mais quel roman ou quelle BD emporter ? Quatre libraires de l’Allier, du Cantal, de Haute-Loire et du Puy-de-Dôme vous livrent leurs coups de cœur pour cet été. Les voici.

Le choix de la librairie « A la page » de Vichy

Esilda Lenoir est la spécialiste des polars à la librairie « A la page » de Vichy dans l’Allier. Son coup de cœur va à « Là où vivent les loups » de Laurent Guillaume, chez Folio : « Ce n’est pas son premier livre mais c’est le premier que je lis. Il y a un personnage avec un caractère d’ours mal léché mais très haut en couleurs, très marquant, même physiquement, parce qu’il est très grand et obèse. Il est flic à l’IGPN. Il doit aller dans les Alpes alors qu’il n’aime pas du tout la campagne. C’est un Parisien pur souche. Il enquête sur un migrant mort au bord d’une falaise. Ce qui m’a plu c’est le côté rural et les réparties verbales assez savoureuses. L’auteur a lui-même été flic. Il sait de quoi il parle et ça se ressent vraiment ». Cécile Roussilhe s’occupe du rayon littérature et sciences humaines. Elle a un faible pour « Sous le signe des poissons » de Melissa Broder, paru chez Christian Bourgeois : « C’est presque un premier roman d’une poétesse américaine. Il s’agit d’un roman à l’écriture un peu crue, assez déroutant. Il évoque une dépendance affective d’une femme. Elle se rend compte, après une relation de quatre ans pas satisfaisante avec un homme, qu’elle ne tombe amoureuse que d’hommes qui n’en ont rien à faire d’elle. Elle essaie de surmonter cette dépendance. Elle s’inscrit dans un groupe de parole. C’est une écriture crue, avec des femmes au bord de la dépression ou dépendantes au sexe. Il y a des scènes très cocasses, avec un humour froid. Pour l’été, ça se lit d’une traite ». La libraire a aussi choisi un ouvrage de James C. Scott « Homo domesticus », paru aux éditions de La Découverte, au format poche : « C’est un livre très intéressant car il nous parle de la création des premiers états. Il explique comment on est passé des peuplades de chasseurs cueilleurs à une première cité, grâce à l’agriculture et à la culture des céréales. Il développe une vision un peu à contre-courant. En général, le récit civilisationnel montre que l’Histoire de l’homme est allée vers le progrès. Il déconstruit un peu tout cela. Car le chasseur cueilleur travaillait beaucoup moins. L’agriculture a entraîné les inégalités, l’esclavage ».

La recommandation de la libraire « Le point-virgule » d’Aurillac
 

Muriel Crantelle est la spécialiste littérature française et étrangère à Aurillac. Son premier coup de cœur est pour « Normal people » de Sally Rooney, aux éditions de l’Olivier : « Le roman aborde une histoire d’amour hors normes entre deux lycéens : un garçon aimé par tout le lycée et une fille, dont il tombe amoureux. Mais elle est détestée au lycée, pas très jolie. Il ne préfère pas ébruiter leur relation. Quand ils arrivent à l’université, les rôles vont s’inverser. Lui va être mis de côté alors que son amie va s’émanciper. Leur histoire d’amour va être mise à mal par tout cela. Il s’agit du deuxième roman d’une Irlandaise. Ca se lit bien ». La Cantalienne nous parle aussi d’un livre paru aux éditions J-C. Lattès, « Libération », d’ Imogen Kealey : « C’est une romancière britannique qui écrit sur un personnage assez atypique, Nancy Wake, appelée la résistante, « la souris blanche ». C’est une journaliste australienne venue en Europe peu avant la guerre. Elle s’est enrôlée dans la résistance, en Auvergne, à Vichy, notamment. C’est une femme incroyable que l’on ne connaît pas forcément ». Dernier coup de cœur, « Solitudes » de Niko Tackian, chez Calmann Lévy : « C’est un polar qui se passe en pleine montagne du Vercors. Une jeune femme est retrouvée morte, nue, pendue à un arbre, avec une inscription sur son corps. Un jeune garde nature découvre le corps et il appelle la police. Une enquête incroyable va débuter. La policière va être perturbée par ce garde nature, car il a un tatouage qui lui fait penser à l’inscription découverte sur le corps de la victime. Tout cela nous tient en haleine jusqu’à la fin. C’est très envoûtant ».

Les coups de cœur de la librairie « L’arbre à livres » du Puy-en-Velay

Thibaut Ferrand est le gérant de la librairie « L’arbres à livres » au Puy-en-Velay. Il a dévoré « Anicium » d’Eric Lukas, en autoédition : « L’auteur est un gendarme à la retraite, féru d’histoire. Il a créé le personnage d’un ancien gendarme, détective privé à Lyon. Il est détaché au Puy et il doit se replonger sur l’histoire du Puy et de la cathédrale. On mélange le polar et le roman historique. Les clients locaux et les touristes apprécient ce bouquin. C’est très facile à lire. On veut aller au bout ». Le libraire confie son deuxième coup de cœur, « Une affaire d’hommes » de Todd Robinson, paru chez Gallmeister : « C’est un roman absolument génial, l’histoire d’une bande de copains qui montent une société de vigiles dans des bars et des boîtes de nuit. Ils vont rendre service à une serveuse. Un des videurs va casser la figure d’un gars, qui sera retrouvé mort plus tard. Ils vont se retrouver dans une mouise pas possible. Plus ils vont vouloir s’en sortir, plus ils vont s’enfoncer. C’est ultra profond. Cela raconte une amitié forte et on rigole énormément ». Dernier opus recommandé, destiné aux enfants, à partir de 8 ans, la collection « Jasmine, l’apprentie vétérinaire » : « C’est l’histoire d’une petite fille dont la mère est vétérinaire et le père fermier. Elle s’occupe d’animaux au fil des aventures. C’est très riche en vocabulaire ».
 

Voici les coups de cœur d'un libraire du Puy-en-Velay.
Voici les coups de cœur d'un libraire du Puy-en-Velay. © Thibaut Ferrand

Le top 3 de la librairie « Horizons » de Riom

Emilie Robin s’occupe du rayon jeunesse à la librairie « Horizons » de Riom, près de Clermont-Ferrand. Elle livre un premier coup de cœur : « Van life en Auvergne » chez The Roadtrippers. C’est un livre très pratique sur ce qu’il faut emporter, pour un voyage itinérant en Auvergne. Il y a aussi de très belles photos. Le sujet a été peu abordé ». Emilie flanche aussi pour la BD pour les 10 ans et plus « Ecoline », de Stephen Desberg chez Grand Angle  : « Elle a de très jolis dessins. C’est inspiré des Impressionnistes comme Monet. L’histoire est celle d’une petite chienne qui est la descendante d’une grande lignée de chiens de garde. Mais elle s’intéresse plus aux couleurs et aux paysages. Elle va à Paris et découvre le Moulin Rouge. Plein d’aventures l’attendent ». Autre livre conseillé par la libraire riomoise : « Le slip de bain » de Julien Artigue, pour les 7 ans et plus : « Un petit garçon part en classe de mer pour la première fois. Quand il arrive, on lui dit qu’à la fin, il y aura une boum et il devra faire des bisous avec la langue aux filles. Il n’a pas envie donc il cherche des stratagèmes pour dégoûter les filles ». Avec tous ces conseils, vous êtes prêts à passer un été studieux, à la plage, sous le parasol, avec un livre entre les mains. Le bonheur, quoi !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture vacances sorties et loisirs