Coronavirus Covid 19. Des visières de protection et bientôt des pièces pour respirateur fabriquées dans la Loire

On les appelle des Fablabs. Des laboratoires de fabrication où des "bricoleurs-bidouilleurs-touche-à-tout" tâchent de répondre à la pénurie de matériel de protection du coronavirus. Près de Roanne, dans la Loire, des visières de protection sont désormais imprimées en 3D et livrées aux soignants.

Des visières de protection pour les soignants luttant contre l'épidémie de coronavirus Covid-19, en cours d'impression 3D au sein du Fablab Le Chantier Libre, dans la Loire - Mars 2020
Des visières de protection pour les soignants luttant contre l'épidémie de coronavirus Covid-19, en cours d'impression 3D au sein du Fablab Le Chantier Libre, dans la Loire - Mars 2020 © M. Dupont de Dinechin
Fabriquer du matériel de protection pour les soignants à L'Hôpital-sur-Rhins. Cela ne s'invente pas. Dans ce lieu-dit d'un village du Roannais, il existe un laboratoire de fabrication associatif, un espace de mutualisation de machines et compétences. Le Fablab, Chantier Libre.
Architecte de formation, passionné de 3D,  Matthieu Dupont de Dinechin en est le président. Et depuis le 27 mars 2020, il s'est lancé dans la production de visières de protection pour les soignants qui luttent contre l'épidémie de coronavirus.

Ce bricoleur-bidouilleur-touche-à-tout comme il dit, a commencé chez lui, avec deux imprimantes 3D. Mais pour faire face à la demande, il a obtenu du maire, une autorisation de déplacement pour se rendre au labo. Afin de faire tourner plus de machines et ainsi, augmenter la fabrication.
Production actuelle sur 5 imprimantes 3D : 40 à 60 visières par jour. Une cadence que Matthieu aimerait bien décupler avec sa découpeuse laser.
 

Un appel pour trouver de la matière première 

"En découpant des plaques de plastique au laser, on pourrait fabriquer plus d'une centaine de visières par jour. Mais impossible de trouver la matière première. Dans le secteur, tout a été vendu.".
Le président de Chantier Libre lance aujourd'hui un appel aux dons, auprès des professionnels et des particuliers, pour trouver ces plaques de plastique ou permettre à l'association d'en acheter grâce à vos adhésions.

Pour l'heure, les bénévoles se relaient pour assurer la fabrication, le montage des élastiques sur les visières, puis la livraison. Pendant que nous conversons, Serge vient d'ailleurs de passer prendre un carton. Des visières de protection qui seront remises à  la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé, une association où sont représentés les professionnels, hôpitaux, cliniques et autres structures de santé. L'idée étant de répondre à la demande de proximité.
 

Bientôt des pièces en 3D pour un respirateur ?

Le Chantier Libre fait partie d'un vaste réseau national de Fablabs. Un réseau qui recense toutes les idées et initiatives lancées partout en France, pour aider à la lutte contre le coronavirus Covid-19. Le dernier projet évoqué ? Faire le MUR, un respirateur universel minimaliste, actuellement en phase de test supervisé par l'APHP, association des hôpitaux de Paris.

Si ce projet est validé par les autorités, Matthieu "se dit prêt à répondre à cette nouvelle demande". Le laboratoire de fabrication du Roannais "ne pourra pas produire tout ce qui rentre dans la fabrication de ce respirateur. Ce n'est pas comme pour une visière, un respirateur doit être certifié. Car s'il ne marche pas, derrière quelqu'un peut mourir". L'idée, ce serait de produire des pièces, toujours avec les imprimantes 3D, et de les fournir aux entreprises et laboratoires qui assureront l'assemblage et la fabrication.

Outre les Fablabs, de nombreux autres acteurs sont mobilisés pour aider à la lutte contre le coronavirus Covid-19. Une opération Visières Solidaires a ainsi été lancée sur le réseau social Facebook, et des groupes constitués par région. Un collectif de plus de 300 personnes a ainsi vu le jour pour Rhône-Alpes. Des particuliers, des imprimeurs 3D, qui en moins d'une semaine ont pu distribuer "plus de 400 visières".

"La distribution s’effectue en priorité auprès du corps médical mais aussi aux commerçants et forces de sécurité en Rhône-Alpes pour les protéger du Covid-19 et venir répondre aux manques de moyens actuels. Plus de 150 projets sont en attente de réalisation sachant que 200 visières ont été demandées par le SAMU de Lyon et plus de 1000 par l’association d’aide à domicile « 1001 pattes » présente dans le Rhône et la Loire" indique le groupe des Visières Solidaires de Rhône-Alpes.
Une carte des Covid-Initiatives de France
Une plateforme recense les initiatives de la société civile pour faire face à la pandémie de Covid-19 dans toute la France. Figurent sur la carte d' Auvergne-Rhône-Alpes, dans la catégorie des "faiseurs" imprimeurs 3D :
 
  • 17 dans le Rhône
  • 2 dans l'Ain
  • 10 en Isère
  • 20 en Savoie et Haute-Savoie
  • 5 dans la Drôme
  • 2 en Ardèche
  • 8 dans la Loire
  • 14 en Auvergne
Consultez la carte des Covid-Initiatives en cliquant ici.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19