"Je n'ai plus de médecin traitant depuis des mois", André, comme d'autres patients, n’a pas d’autre choix que de se rendre aux urgences

Sans médecin traitant depuis des mois, plusieurs patients sont contraints de passer par la case urgences. Une galère au quotidien et une organisation pénible. Pour désengorger les urgences, une maison médicale a vu le jour.

Quand André est malade, il n'a pas d'autre choix que de passer par la case urgences. Faute de médecin traitant, c'est une galère au quotidien pour cet habitant de la Loire. Comme lui, 10% de la population n'est plus suivie par un médecin traitant.

Il y avait 3 médecins avant. Les 2 autres sont partis parce qu’ils ne s’entendaient pas entre eux. Ils s’en vont tous, je ne sais pas où ils vont mais bon… Il va falloir aller dans la Haute-Loire maintenant pour se faire soigner ?

déplore un patient qui a dû revoir son organisation.  

Problème, cet afflux de patients surcharge l’activité des urgences. Alors depuis le 4 décembre dernier, l'hôpital Le Corbusier a fini par ouvrir une maison médicale. Les patients pourront à présent consulter sans rendez-vous un médecin généraliste.  

Ouverture d’une maison médicale 

L'hôpital de Firminy a fini par prendre les devants. Il répartit désormais les arrivées entre les urgences et la nouvelle maison médicale de jour. Le tout sous la responsabilité de l'infirmière d'orientation et d'accueil.

“Moi je trie en fait, je suis la trieuse. C’est moi qui fais entrer les patients aux urgences en fonction de leur gravité. Ainsi je permets de désengorger les urgences et d'orienter les patients quand il n’y a pas de risque de gravité” détaille Rania Fayolle, infirmière d'orientation et d'accueil. 

Le 3eme hôpital à intégrer une maison médicale 

L'hôpital Le Corbusier est le troisième de la métropole à intégrer une maison médicale au sein de ses locaux, après Saint-Étienne et Saint-Chamond. Une réorganisation nécessaire. 

“La médecine générale manque cruellement de médecin. Les personnes qui ont des pathologies aiguës, c’est-à-dire qui ont besoin de voir un médecin rapidement, ont de plus en plus de mal à trouver une disponibilité. On essaie de trouver les opportunités pour permettre aux patients d’avoir une réponse à leur demande”, assure le docteur Antoine Dodane, médecin coordinateur de la maison médicale de Firminy. 

Plus de 25 patients en attente d’un lit

Une maison médicale d'autant plus nécessaire à l'approche de l'hiver, avec des files de patients qui s'allongent dans les urgences depuis la mi-octobre. Aujourd'hui, il y a plus de 25 patients en attente d’un lit et 37 000 patients qui se rendent aux urgences de Firminy sur l'année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité