"L'avantage de ce prototype, c'est la convivialité" : un tour d'Europe pour la promotion d'un vélo-side

Une association ligérienne a parcouru plus de 7000km à travers l'Europe pour promouvoir un prototype de vélo. Un vélo-side qui permettra aux personnes à mobilité réduite de découvrir le plaisir de rouler en tricycle.

Olivier est satisfait. Il vient de rentrer de son périple en Europe. L'objectif semble atteint. "On voulait promouvoir ce prototype et éventuellement rencontrer des industriels". Ce prototype est un vélo particulier. Comme en side-car (pour les motos), l'idée de ce papa d'enfant handicapé était de pouvoir emmener son fils en promenade à vélo. D'où l'idée de ce "vélo-side". Un cadre vélo (équipé de deux batteries pour une autonomie de 80km) adossé à une structure qui permet une assise juste à côté du cycliste. Idéal pour une personne handicapée ou une personne âgée. 

L'avantage de ce prototype, c'est la convivialité. On ne tracte pas quelqu'un derrière ou devant, on est l'un à côté de l'autre.

Olivier Cressens, président de l'association Killian

7152 Km à travers l'Europe pour promouvoir le vélo-side

Du 10 au 22 avril 2023, ils sont partis à plusieurs à la rencontre d'autres expériences et de potentiels industriels à travers l'Europe. Le vélo-side est un exemplaire unique pour l'instant. Le prototype a été conçu et imaginé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. "Il faut désormais passer à une étape de fabrication et de commercialisation" selon Olivier Cressens. Et régler la problématique administrative.

Des contacts à concrétiser

Une rencontre avec les habitants de Copenhague a donné des idées au père de famille : "là-bas, on nous a dit que ce vélo pouvait aussi servir de vélo-taxi". À Bruxelles, des parlementaires de la commission européenne ont été séduits par ce nouveau mode de transport. Encore faut-il l'homologuer, car, pour l'instant, il n'entre dans aucune catégorie. À Vilnius, en Lituanie, c'est une championne de tricycle adapté qui l'a essayé.

"J'ai bon espoir"

Olivier Cressens est confiant. Il a lancé cette dynamique (et l'association) en 2004 "pour venir en aide à de nombreux enfants et adultes handicapés" en leur offrant le matériel dont ils ont besoin.

Le OMA 1, nom donné à ce vélo-side, pèse environ 35kg. Il a été testé sur différentes pistes cyclables en France et en Europe "sans problème", selon le président de l'association.

Reste à lui trouver un partenaire industriel et commercial. Lors de ce périple, les pays nord-européens se sont montrés très intéressés.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité