Atteint de sclérose en plaques, le défi fou de ce pompier

Faire 2 000 pompes dans une journée : c'est un défi de taille que relèvera, samedi 22 avril, un sapeur-pompier d'Aurillac. Atteint de sclérose en plaques depuis près de 20 ans, l'adjudant-chef Eric Doin veut sensibiliser sur sa maladie et le handicap en général.

Dans une salle de sport d’Aurillac, dans le Cantal, l’adjudant-chef Eric Doin, s’entraîne tous les jours. Sa spécialité, ce sont les pompes. Il est sapeur-pompier professionnel depuis 36 ans. Sportif accompli, il repousse aujourd’hui d’autres limites, celles de sa maladie : la sclérose en plaques. « Sans exagérer ça fait 40 ans que je fais des pompes. En moyenne, ce sont 300 pompes, mais avant je faisais des tractions, des squats, mais la maladie a fait que j’étais obligé de lever un peu le pied ».
« Il a des capacités énormes, mais qui ont un peu baissé à cause de sa maladie. Il a un mental d’acier et il ne lâche rien », évoque le lieutenant Franck Bruguière, sapeur-pompier du SDIS du Cantal.

durée de la vidéo : 00h01mn51s
Un sapeur-pompier du Cantal s'est lancé un défi pour lutter contre la sclérose en plaques : 2 000 pompes en une journée, samedi 22 avril. ©Reportage : Laëtitia Théodore, Bruno Livertoux et Stéphanie Salmon

2000 pompes en une journée 

Au point de se lancer le défi de faire 2 000 pompes en une journée, à l'entrée de cette galerie commerciale. « L’esprit pompier, c’est ça, c’est être ensemble et solidaire avec notre collègue pour qui c’est devenu compliqué avec la maladie. On est là pour le soutenir », ajoute le lieutenant Vincent Bonnin, sapeur-pompier du SDIS du Cantal.
« Ça me donne plus de force. C’est sûr que samedi, je ne lâcherai rien faites-moi confiance », réagit l’adjudant-chef Eric Doin.
Autour d'Eric, samedi 22 avril, le public sera aussi mis à contribution. Les pompes et les kilomètres de rameur effectués permettront de collecter des dons qui seront intégralement reversés à l'association APF France Handicap.