Le maire de Firminy soupçonné d'agression à caractère sexuel

Le maire de Firminy à son arrivée à Istanbul au début de l'été, pour défendre de le classement au Patrimoine mondial de l'Unesco du site Le Corbusier / © France 3
Le maire de Firminy à son arrivée à Istanbul au début de l'été, pour défendre de le classement au Patrimoine mondial de l'Unesco du site Le Corbusier / © France 3

Une plainte pour « agression sexuelle » aurait été déposée contre le maire de Firminy, Marc Petit. Les faits se seraient déroulés l'été dernier à Istanbul. 

Par Daniel Pajonk

Les faits se seraient déroulés pendant une visite au mois de juillet en Turquie : le maire de Firminy, Marc Petit, avait fait ce déplacement, avec une délégation du conseil départemental du Puy-de-Dôme, pour le classement au patrimoine mondial de l'Unesco de l'œuvre de Le Corbusier.

C'est une radio locale, Activ'radio, qui a dévoilé l'information ce matin


L'édile serait soupçonné d'agression sexuelle sur une employée du Conseil départemental qui l'accompagnait. Elle serait âgée d'une quarantaine d'années. La victime supposée aurait déposé une plainte à St-Etienne. Ce matin, le parquet n'a pas souhaité faire de commentaire. La police judiciaire en charge de l'enquête et des auditions n'a laissé filtré aucun élément confirmant ou infirmant cette information.

Contacté, le maire, Marc Petit, n'a pas voulu faire de commentaire directement. Via son avocat, il se dit effondré, et réfute totalement ces accusations qu'il juge mensongères. Il envisage même de déposer à son tour, une plainte, pour dénonciation calomnieuse.

Le point ce soir avec Anthony Laurent :
Plainte en dénonciation calomnieuse

 

Sur le même sujet

Ultimes entraînements pour l'Equipe de France avant le Critérium à Val d'Isère

Près de chez vous

Les + Lus