Agression sexuelle d'une fillette à Roanne : le père de famille qui s'est fait vengeance est sorti de garde à vue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Camille Belsoeur .

À Roanne, un adolescent est accusé d'avoir agressé sexuellement une fillette de 6 ans. Le père de l'enfant a roué de coups, avec trois autres amis, le suspect. Selon la justice, le père de la fillette a été condamné plusieurs fois à des peines de prison, notamment pour un braquage.

Il y a deux affaires en une. Le parquet de Roanne a ouvert une enquête concernant l'agression sexuelle d'une fillette de 6 ans par un adolescent âgé de 16 ans, et en parallèle une enquête pour "violences en réunion avec arme par destination" après que le père de l'enfant a, avec trois amis, roué de coups l'adolescent. 

Jeudi 27 octobre, le père de famille et ses trois amis, qui ont reconnu avoir porté des coups sur l'adolescent, un mineur isolé originaire de Guinée, ont été placés en garde à vue pour être auditionnés dans le cadre de cette affaire. Leur garde à vue a été levée vendredi 28 octobre dans la matinée. Me Jean-François Canis, l'avocat du père de famille, a indiqué sur BFMTV que son client devrait être poursuivi pour "violences volontaires en réunion et avec arme" et qu'il serait jugé en janvier 2023. 

Les coups portés avec un câble électrique ont valu 10 jours d'ITT au jeune homme suspecté d'avoir agresser sexuellement la fillette. L'adolescent se trouve en détention provisoire depuis sa mise en examen pour agressions sexuelles aggravées sur mineure de moins de 15 ans, après les faits survenus dans la nuit du 20 au 21 octobre. 

"Ils ont agi en état de légitime autodéfense"

maître Metaxas

avocat de l'un des amis du père de famille

Le parquet de Roanne avait révélé ce jeudi que les quatre hommes placés en garde à vue pour avoir frappé violemment l'adolescent suspecté d'agression sexuelle, sont "tous connus de la justice, avec des casiers judiciaires très chargés pour certains, notamment pour trafic de stupéfiants".

L'avocat de l'un des amis du père de famille, maître Metaxas, nous a confié que les quatre hommes reconnaissaient les faits de violence qui leurs sont reprochés. "Quand ils ont su que c'était une agression sexuelle caractérisée et qu'ils ont vu l'agresseur qui rôdait à nouveau dans le quartier le lendemain, ils ont agi en état de légitime autodéfense. Le suspect correspondait en tout au signalement et il était habillé de la même manière", nous dit maître Metaxas.

Le père de la fillette a été "condamné en octobre 2014 à quatre ans de prison, dont un an avec sursis", assorti de trois ans de mise à l'épreuve pendant trois ans pour le braquage, en décembre 2012, d'un bar-tabac de Roanne avec trois complices dont il n'a jamais révélé le nom. Il avait également été condamné à une interdiction de paraître à Roanne et à une interdiction de porter une arme pendant cinq ans.

Le mineur isolé a déposé plainte contre ses agresseurs 

Le mineur nie lui toute agression sexuelle et a déposé plainte mercredi contre ses agresseurs. Le mineur, originaire de Guinée, avait été recueilli en septembre par les services du Conseil départemental de la Loire et placé en appartement par l'association La Sauvegarde, avec un suivi quotidien d'éducateurs spécialisés.

La mère de la fillette assure l'avoir surpris chez eux, dans la nuit de jeudi à vendredi et l'accuse d'avoir agressé l'enfant qui dormait dans sa chambre avant de prendre la fuite. Le père avait déposé plainte et mis en place une surveillance avec des amis. La nuit suivante, le mineur qui réside à moins d'une centaine de mètres de la maison a été reconnu par un voisin alors qu'il marchait dans le voisinage.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité