Coronavirus : la Ville de Roanne (Loire) dépose gratuitement des masques dans les boîtes aux lettres des habitants

Ce mercredi 29 avril, la mairie de Roanne (Loire), en partenariat avec la poste, a mis sous pli des centaines d'enveloppes contenant quatre masques. Objectif : les distribuer à l'ensemble de sa population.

Les masques sont distribués directement dans les boîtes aux lettres par La Poste.
Les masques sont distribués directement dans les boîtes aux lettres par La Poste. © Ville de Roanne
C'est une première! A Roanne, dans la Loire, quatre masques par foyer vont être distribués gratuitement, par l’intermédiaire de la poste. Ils sont mis sous pli par la mairie et remis à la poste, à partir de ce mercredi 29 avril, afin que chaque habitant puissent être en possession d'un masque d'ici le 11 mai, date prévue pour le déconfinement.

Il sera recommandé de porter un masque à l’extérieur, avec le maintien de gestes barrières. Il était de notre devoir et indispensable que chacun puisse bénéficier de cette protection - affirme le maire Yves Nicolin. 

En tout, 100 000 masques seront distribués par les quarante facteurs roannais. Pour Philippe Malesson, directeur départemental de la poste, "c’est une fierté de contribuer à cette chaîne collective".
Les masques ont été mis sous pli, ce mercredi 29 avril, à la mairie de Roanne.
Les masques ont été mis sous pli, ce mercredi 29 avril, à la mairie de Roanne. © Ville de Roanne


Et pour les enfants ?

"Les Tissages de Charlieu" qui ont produit ces masques, doivent aussi en confectionner pour les enfants. 6 500 autres masques adaptés aux plus jeunes seront livrés dans les écoles publiques et privées de Roanne pour les élèves inscrits en élémentaire. Les parents devront venir les chercher directement à l'école, dès le 11 mai.


Un achat de masques groupé

Au total, 255 000 masques ont été commandés par l'agglomération roannaise auprès des "Tissages de Charlieu". 100 000 sont destinés à la Ville de Roanne, 70 000 aux 24 communes de l’agglo qui en ont fait la demande, 50 000 à Charlieu-Belmont, 15 000 à la communauté de communes des Vals d'Aix et Isable, 10 000 à la Copler et autant pour le Pays d'Urfé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter