La mort du terroriste Rachid Kassim confirmée

Le djihadiste originaire de Roanne (Loire) parti rejoindre l’organisation Etat islamique (EI) était soupçonné d’être l’instigateur d’attentats en France et le recruteur de nombreux adolescents. Sa mort a été confirmée grâce à des résultats ADN.

Par Marc Taubert

Rachid Kassim a été la cible d’un drone mercredi 8 février. Mais jusqu’alors, personne n’était certain que la cible avait bien été touchée, et que le djihadiste était mort. La chaîne LCI affirme que des tests ADN ont pu être faits par les forces américaines et les services secrets français.


La chaîne révèle aussi que « l’opération Kassim n’était pas un assassinat ciblé validé par l’Elysée, mais bien une volonté américaine de neutraliser le djihadiste français ».


Si le terroriste de 29 ans était devenu une cible aussi importante pour les autorités étatsuniennes, c’est car il pourrait avoir eu pour but de recruter de jeunes islamistes radicalisés pour qu’ils commettent des attentats aux Etats-Unis.

Sur le même sujet

Les + Lus