Mort de Pierre Troisgros : la ville de Roanne perd un monument

Un recueil de condoléances est installé ce 24 septembre 2020 en mairie de Roanne au lendemain de la disparition du chef triplement étoilé, Pierre Troisgros. Réputé mondialement, le père du saumon à l'oseille laisse, avant tout, une empreinte indélébile sur son territoire de la Loire.
Bien qu'à la retraite, Pierre Troisgros allait souvent au marché à Roanne, et concoctait ses recettes en cuisine chez lui. Le chef aux trois étoiles est décédé à l'âge de 92 ans, mercredi 23 septembre 2020.
Bien qu'à la retraite, Pierre Troisgros allait souvent au marché à Roanne, et concoctait ses recettes en cuisine chez lui. Le chef aux trois étoiles est décédé à l'âge de 92 ans, mercredi 23 septembre 2020. © Juste Philippe/MaxPPP
Chuchotez le nom de Troisgros à n'importe quelle terrasse ou coin de rue de Roanne, et immédiatement les langues vont se délier. Pierre Troisgros, décédé mercredi 23 septembre 2020 à son domicile au Coteau, est une figure de la sous-préfecture de la Loire. "Une icône" dit de lui le maire Yves Nicolin. Un recueil de condoléances a été ouvert au lendemain de la disparition du chef étoilé, au sein de l'hôtel de ville de Roanne.


Les obsèques auront lieu mardi 29 septembre à Roanne à l'église Saint-Etienne, qui ne pourra accueillir que la famille et les proches à cause de la situation sanitaire, mais des écrans disposés à l'extérieur devraient permettre au public de suivre la cérémonie. 
 


Un attachement local réciproque


"Grâce à la maison Troisgros, à Pierre et son frère Jean, et maintenant ceux qui assurent la succession, Roanne est connu à travers le monde", reconnaît Yves Nicolin. Le maire de la ville avoue d'ailleurs avoir joué de cette renommée pour attirer des hommes politiques dans son fief.
 

Quand je voulais faire venir un ministre, je lui disais que nous aurions peut-être l'occasion d'aller déjeuner après la réunion chez Troisgros. ça déclenchait chez certains... une facilité.

Yves Nicolin, maire LR de Roanne



À Roanne, la mort de Pierre Troisgros représente une perte immense. Pour la famille, les proches bien entendu, mais pas seulement. Quasiment chaque Roannais est touché par cette disparition. Car rares sont ceux qui n'ont pas économisé pour se payer un repas chez Troisgros, aux dires du maire de la ville.
 

Troisgros : des recettes réputées, et surtout l'art de la convivialité à table



Aller manger chez Troisgros, c'est avant tout la promesse de passer un bon moment. Que vous soyez nanti ou pas. Les réactions à l'annonce du décès du chef triplement étoilé sont unanimes à ce sujet. "Il représente l'amour du bien-manger, et puis cette excellence. Moi j'ai des souvenirs d'avoir mangé chez Troisgros, et c'est de l'art, de l'art à l'état pur. C'est une belle figure roannaise qui s'en va" nous souffle une habitante à la terrasse d'un café de Roanne.

Un peu plus loin, un homme qui jouait au basket, à la Chorale, avec l'un des fils de Pierre Troisgros, a aussi l'occasion de se rendre dans le restaurant mythique de la famille. "Chez Troisgros, c'était très familial. On était toujours bien reçu, ce n'était pas guindé, on visitait les cuisines alors que Troisgros c'était déjà quelqu'un d'important, c'était la référence".

La mort de Pierre Troisgros est "un choc" pour certains. "Parce que c'était une figure de la gastronomie. Il était très réputé, et pas qu'ici" souffle-t-on à tous les coins de rue de Roanne. C'est véritablement un monument de la ville qui s'en est allé.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie décès faits divers hommage société